Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Une ado invente un robot pour nettoyer la mer

Une ado invente un robot pour nettoyer la mer

Anna Du n'a que 12 ans, mais elle a pourtant inventé une machine qui pourrait révolutionner l'écologie. Son petit robot est en effet capable de localiser le plastique qui se trouve dans les eaux, ce qui pourrait permettre de nettoyer mers et océans bien plus facilement.

La jeune fille fait partie des 10 finalistes du Discovery Education 3M Young Scientist Challenge, un concours de jeunes scientifiques se déroulant chaque année et qui offre l'opportunité à ces petits chercheurs en herbes de proposer leur découverte. Avec leur fraîcheur et leur vision du monde, bien souvent différente de celle des adultes, ces jeunes esprits brillants surprennent à chaque nouvelle édition.

Le robot destiné à nettoyer la mer fait partie de ces inventions novatrices. Il sort de l'esprit d'une jeune fille qui affirme avoir toujours été "une grande amatrice des animaux marins et aimer parcourir la plage". Mais elle s'est rendu compte, en arpentant le port de Boston, du nombre incroyable de déchets plastiques qui polluaient les eaux. Après avoir essayé de les collecter manuellement, Anna a réalisé que la tâche demandait plus qu'une simple récolte manuelle. Elle a donc planché sur sa machine à localiser le plastique.

Son petit robot peut se déplacer dans l'eau et repérer les matières plastiques. De quoi établir une carte sous-marine des déchets, ce qui serait une grande avancée pour la préservation des eaux. Et si pour l'instant, l'appareil n'est pas encore capable de ramasser ces déchets, la jeune scientifique espère l'améliorer, ou créer une autre machine qui serait en mesure de récolter tous ces polluants.

Cela va dans le même sens que la machine du jeune Boyan Slat, qui a fondé The Ocean Cleanup afin de financer sa machine à nettoyer les océans. Le premier test vient d'ailleurs d'être effectué avec succès à San Francisco. Des initiatives qui vont dans la bonne direction, issues de cerveaux qui ont été nourris aux idéaux écologiques. Une bonne chose pour la planète, même si la route est encore longue : une des zones emblématiques de cette lutte contre les déchets marins – le grand vortex de déchets du Pacifique Nord – atteint désormais 3 fois la superficie de la France.

Par Mickael
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.