Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un algorithme développé pour retrouver les naufragés

Un algorithme développé pour retrouver les naufragés

Dans un futur proche, être perdu en mer ne sera peut-être plus synonyme de fatalité grâce aux travaux de chercheurs internationaux. Ils ont en effet développé un algorithme capable de prédire la position dans l'océan des personnes ayant fait naufrage.

Les recherches et les opérations de sauvetage en mer sont un défi particulier pour les secours. Le temps qu'ils s'organisent et arrivent sur les lieux du drame par exemple, les victimes peuvent très bien avoir été transportées des kilomètres plus loin par les courants marins, les vents ou même la marée. On considère ainsi que les sauveteurs n'ont que 6 heures pour sauver les personnes dérivant dans l'eau, temps au-delà duquel les chances de les retrouver en vie diminuent drastiquement. Cependant, les travaux d'un groupe international de chercheurs pourraient bien changer la donne.

Conduite par le professeur George Haller de l'École polytechnique fédérale de Zurich, en Suisse, l'équipe s'est penchée sur la dérive des objets flottants dans l'océan. L'océan est en effet un milieu désordonné et constamment remué par des turbulences. Dans leurs équations mathématiques construites sur la théorie des systèmes dynamiques, les chercheurs ont alors découvert qu'il existait une sorte d'ordre dans ce désordre : des lignes d'attraction invisibles à l'œil nu, mais qui existent bel et bien et qu'ils ont baptisés TRansient Attracting Profiles ou TRAPs.

Au travers de turbulences et de remous, les TRAPs ont comme particularité d'entraîner les objets flottants dans une direction précise et de les rassembler en des points prévisibles en fonction des conditions climatologiques. Les chercheurs ont alors construit un algorithme capable de lire, entre autres, la force des courants et des vents, afin de déterminer rapidement et avec précision la trajectoire desdits objets.

Avec la participation de nombreux professionnels dont le département de génie mécanique du MIT (Massachusetts Institute of Technology) et les gardes-côtes américains, l'équipe a effectué deux essais concluants au large de la côte atlantique des États-Unis en utilisant des mannequins et des bouées. Si plus d'expérimentations restent à faire, les chercheurs espèrent désormais que leur travail pourra aider à sauver la vie des infortunés naufragés en mer.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

1 commentaire

Rien de nouveau...

par Lol196, le 13/04/2021

Cela fait des années que les cross (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) utilisent différents logiciels pour effectuer des calculs de dérives/prévisions pour définir des zones de recherches.

Vous aussi, donnez votre avis !

A lire ailleurs