Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'eSPEAR, la lance high-tech anti-requin

L'eSPEAR, la lance high-tech anti-requin

Pour régler le casse-tête que posent les requins en mer, une entreprise australienne a mis au point l'eSPEAR, une lance anti-requin virtuelle.

Les surfeurs, les plongeurs ainsi que les autres utilisateurs réguliers de la mer le savent bien : les requins peuvent vite devenir problématiques quand ils rôdent un peu trop près. Non pas que les squales soient spécialement friands d'humains comme la culture populaire veut bien nous le faire croire, mais parce que ce sont des animaux sauvages et que, comme tel, ils sont imprévisibles.

Dans l'absolu, il faut que des conditions spécifiques soient réunies pour qu'un requin attaque un homme. Pour le prouver, certains passionnés, comme Ocean Ramsey, n'hésitent pas à nager avec les squales et s'en sortent très bien. Malgré tout, nous ne murmurons pas tous à l'oreille des requins et dans leur sillage, prudence est toujours mère de sûreté. C'est là qu'intervient l'eSPEAR.

Mis au point par Ocean Guardian, une entreprise australienne spécialisée dans la technologie répulsive anti-requin, l'eSPEAR est un harpon virtuel conçu pour éloigner les squales de son utilisateur. Pas question bien sûr d'attaquer ou de blesser l'animal, l'appareil est juste un concentré de technologie émettant un champ électrique quand il est déployé.

Le mode d'action de l'eSPEAR est très simple. Il faut savoir déjà qu'un requin possède des récepteurs sensoriels électro et magnéto sensibles un peu partout sur sa tête (entre le bout de son museau et sa première fente brachiale précisément). Appelés "ampoules de Lorenzini", ces récepteurs lui confèrent littéralement un sixième sens qui lui permet, notamment, de détecter l'activité électrique des êtres vivants dans l'eau. Ce sont ces ampoules que cible le champ électrique de l'eSPEAR : il provoque une sensation assez désagréable pour pousser l'animal à la fuite.

Inutilisé, l'appareil est portable avec ses 26 cm. Une fois sa gâchette enclenchée toutefois, une électrode télescopique de 34 cm se déploie et l'appareil commence à émettre son champ électrique. Ce dernier est assez puissant pour entourer l'utilisateur dans une ellipse de 1 mètre de haut sur 2,5 mètres de large.

Ocean Guardian dit avoir conçu l'appareil pour les pêcheurs au harpon, qui parfois attirent les requins après avoir pris un poisson. Autre cible : les plongeurs qui, quelquefois aussi, sont importunés par des squales un peu trop curieux lorsqu'ils sont en attente à un palier de décompression.

L'eSPEAR est disponible en 5 coloris et en pré-commande pour la modique somme de 299 dollars, soit 271 euros.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.