Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Sable ou galets ?

S'il y a bien une chose qui différencie une plage d'une autre, c'est la qualité de son sol. Alors que certains rivages disposent d'un sable immaculé, d'autres offrent plutôt des galets bien ronds. Explications d'un phénomène pas toujours très naturel.
Sable ou galets ?
Photo: Airwalkmax

Il y a les irréductibles du sable et les grands défenseurs des galets. C'est une question de goût, d'expérience, de culture. Les plages ont ainsi leurs amoureux, en fonction du sol qu'elles offrent à leurs pieds, à leur dos. Sable et galets n'ont pas les mêmes fans. Ils n'ont pas non plus les mêmes qualités et encore moins la même origine.

A l'origine

Les plages de sable ont été créées par les courants marins, qui transportent le sable d'une plage à une autre. La plupart des sables proviennent de l’érosion de roches granitiques sur les côtes. Mais il y a aussi une grande partie du sable qui est apportée par les courants fluviaux. Les bandes sablonneuses rencontrées le long du littoral dépendent donc fortement de la nature des types des roches qui les entourent et de la puissance des vagues.

Les plages de galets ont plusieurs explications. Il se peut que les courants marins et la force des vagues aient emporté ailleurs les grains de sable : il ne reste sur la plage que les galets arrachés aux endroits proches. D'autres plages ont été créées de toutes pièces par les Hommes. Ceux-ci les rechargent régulièrement en galets, comme c'est le cas dans le sud de la France.

Dans tous les cas, les plages ne sont pas des endroits invariants, elles peuvent être modifiées par la mer qui les borde. On peut d'ailleurs créer des plages à l'aide de digues et d'épis entreposés pour minimiser les effets néfastes des vagues.

Composition géologique d’une plage

La composition d'une plage, que ce soit de sable ou de galets, dépend fortement de la formation géologique de la région. En fait, la plage est essentiellement la conséquence de l'érosion des roches voisines mais l'activité biologique des êtres marins contribue aussi à la formation géologique des plages.
Par exemple, il se peut que les roches soient formées en grande partie par des craies qui renferment des galets de silex. Quand la pluie tombe accompagnée par le vent de la mer, les roches sont érodées et les craies se dessoudent. Une telle action entraîne la libération des galets. Ceux-ci sont ensuite déposés sur le rivage par les courants marins et forment la surface des plages.
Dans une région riche en grès, le résultat est différent. En effet, le grès est issu de la sédimentation de grains de sable qui ont subit une agglomération et une action de durcissement. Quand la roche subit une érosion, des grains de sables sont éparpillés avant de rejoindre un rivage.

Avantages et inconvénients

La plage de sable est indubitablement plus confortable pour y étaler sa serviette et se prélasser au soleil. Elle permet aussi aux enfants armés de seaux et de pelles de construire des châteaux et de faire des pâtés. Elle offre en outre la possibilité de pratiquer de nombreux sports, comme le "beach tennis", le volley ou encore le foot. En revanche, les grains de sables peuvent en déranger plus d'un : ils collent aux pieds, à la serviette et au maillot. Ils volent avec le vent, se collant au corps enduit de crème solaire, piquant les yeux et gâchant un pique-nique. Le sable est aussi le lieu de vie de nombreux petits animaux qui peuvent rebuter les personnes (très) sensibles.

De son côté, la plage de galets offre un plaisir incomparable : celui du bruit des cailloux qui roulent sous les vagues. Les galets, bien polis, donnent une sensation de détente lorsqu’on s'y allonge. Ils sont recommandés à celles et ceux qui ont des problèmes de cellulite ou de tension artérielle. Leur gamme de couleur (du blanc au noir, en passant par le gris et le beige) donne une touche zen à l'endroit. En revanche, ils rendent parfois la sortie de l'eau très périlleuse.

Par Guillaume DaveluyPublié le 12/09/2012
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

1 commentaire

Magnifique

par Jean Francois De La Rantinière, le 15/10/2013

Vraiment très bonne information qui me serviront énormément durant mon prochain séjour a la plage je remercie vraiment le créateur de ce site car il a fait ici un excellent travail bise jeanjean

Vous aussi, donnez votre avis !

Il vous reste caractères.