Vous utilisez un bloqueur de publicits et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entirement gratuit grce la publicit, non intrusive.
Merci de nous soutenir en dsactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icne rouge situe en haut droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Dsactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Bacs à marée : la collecte pédagogique

Face à une pollution marine qui se fait, hélas, de plus en plus forte, les bacs à marée font partie de ces idées simples, mais qui changent le monde. Un dispositif malin et citoyen que l'on gagnerait à multiplier sur les côtes.
Bacs à marée : la collecte pédagogique

Vous les avez sûrement déjà remarqués, surtout si vous avez l'habitude de vous promener sur le littoral atlantique de la Métropole. Sur ces côtes, on les connaît aussi sous l'appellation de "bacs à tempête", mais peu importe, bacs à tempête ou bacs à marée, on parle bien de la même chose : des conteneurs de grand volume, généralement en bois récupéré, installés à des endroits stratégiques sur une plage. Ils sont prévus pour accueillir les déchets trouvés sur le sable qui, autrement, pollueraient la plage.

Lutter contre la pollution galopante

Cela se voit dès le lendemain d'une tempête : des filets de pêche jonchant le sable, des cartons pourrissant sous le soleil, ou encore des ordures plastiques enlaidissant la plage. Un triste spectacle que l'on retrouve aussi après de fortes marées ou quand des courants et des vents spécialement violents déposent des déchets sur la côte.

Pour lutter contre ses invasions, on a imaginé le bac à tempête qu'on peut voir comme une grosse poubelle, sauf qu'avec lui, nul besoin de penser au tri. On peut donc y jeter indifféremment du verre, du plastique et du métal avec une seule contrainte : le bac à tempête ne se destine qu'à la pollution humaine encombrant le littoral. On n'y dépose donc ni algues, ni bois flotté, ni autres composants de la laisse de mer qui, de toute manière, font partie intégrante de l'écosystème de la plage.

Un principe citoyen et pédagogique

Le bac à marée repose sur un concept collectif et est à la disposition des promeneurs qui vont donc ramasser les déchets eux-mêmes et les déposer dans le bac. L'idée est d'offrir à tous l'occasion d'agir à son niveau et de compléter les efforts de préservation et de nettoyage de la municipalité sur la base du volontariat.

A cette participation citoyenne s'ajoute un travail de sensibilisation fondamental. Les bacs à tempête sont en effet des supports tout désignés pour informer efficacement le public sur un large panel de problématiques environnementales : pollution, préservation de la biodiversité, conservation d'espèces, etc.

nettoyage plage

Les avantages du bac à tempête

Le premier avantage des bacs à tempête est sans nul doute le nettoyage plus efficace du littoral qu'il permet, surtout en période hivernale. La vie des plages en hiver est en effet ralentie avec, notamment, des nettoyages communaux qui se font plus rares. Et comme les tempêtes sont fréquentes en hiver, le ramassage spontané n'en est que plus utile, si ce n'est indispensable comme dans les coins encore non pris en charge par la municipalité. Comme on dit, le nettoyage des plages est le devoir de tous ses usagers.

Les bacs à marée permettent aussi d'augmenter l'implication des citoyens dans la protection des littoraux. Ils font alors plus attention à leurs déchets, sont plus attentifs à leur impact général sur l'environnement et en parlent même à leur entourage.

Enfin, toujours en accord avec l'esprit collectif qui anime le concept, c'est aux usagers de prévenir la commune en appelant un numéro indiqué sur le bac lorsque celui-ci est plein. Ce faisant, les ramassages sont alors mieux organisés et le public se sent encore plus impliqué dans la protection de son littoral.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 21/02/2020
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.