Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Bilan 2015 : les requins se sont déchaînés !

Ce début d'année est propice aux bilans et un regard en arrière nous montre que 2015 a vu des requins particulièrement actifs dans les mers du monde avec un nouveau record d'attaques établi !

98, c'est le nombre d'attaques de requins recensés par l'Université de Floride durant toute l'année 2015, soit 10 attaques de plus que les 88 enregistrés en 2000, ancienne année détentrice du record. Chose étonnante (et heureusement d'ailleurs), le nombre de morts dû à une attaque de requin n'est pas en hausse : 6 décès en tout dans le monde, un chiffre qui reste dans la moyenne de cette dernière décennie.

La grande majorité de ces attaques a eu lieu aux États-Unis : 59 attaques en tout sur le territoire américain dont la moitié (30 attaques) dans le seul état de Floride. Suivent ensuite l'Australie avec 18 attaques, et l'Afrique du Sud avec 8 attaques.

Selon l'Université de Floride, l'institution qui suit et recense toutes les attaques de requins dans le monde depuis 1958, la région la plus dangereuse au monde en matière d'attaques de requin est l'île de la Réunion où il y a eu 2 décès en 2015 et 7 sur ces cinq dernières années (7 décès sur 18 attaques).

L'Université pense que cette augmentation des attaques de requins s'explique par l'augmentation du nombre de baigneurs, mais également par le réchauffement des océans qui ouvre de nouveaux territoires aux squales.

>> A LIRE AUSSI : Qui est le plus dangereux entre l'Homme et le requin ?

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter