Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Une baleine morte s'échoue... dans la forêt amazonienne !

Une baleine morte s'échoue... dans la forêt amazonienne !
Photo: DR

Le 21 février 2019, les habitants de l'île de Marajó, au nord du Brésil, ont fait une bien étrange découverte : un cadavre de baleine à bosse de 8 mètres de long, pesant environ 10 tonnes. Ces sont des locaux qui, alertés par la présence de vautours tournoyants au-dessus de la zone, ont fait cette macabre découverte. Ils ont alors trouvé le cétacé, décédé depuis quelques jours, qui ne semblait pas présenter de séquelles particulières. La vidéo qu'ils ont tournée et postée sur les réseaux sociaux n'a pas manqué d'attirer l'attention de plusieurs scientifiques, comme les biologistes de l'ONG Bicho d'água.

Sur place, ces experts ont pu déterminer qu'il s'agissait d'un baleineau d'un an, qui se serait certainement perdu. En effet, les baleines à bosse de ce type (les Megaptera novaeangliae) nagent bien dans les eaux tropicales de l'Amazone, mais uniquement en hiver. Croiser un tel cétacé à cette période au Brésil est donc particulièrement étonnant. Mais ce qui l'est encore plus, c'est que l'animal se trouvait à plus de 15 mètres de la plage la plus proche, en pleine mangrove !

Les scientifiques ont émis plusieurs hypothèses pouvant expliquer son arrivée en plein cœur de la forêt. Parmi les plus plausibles, celle qui mentionne les fortes marées des jours précédant la découverte, qui auraient pu transporter le corps du cétacé jusqu'ici. Le baleineau se serait retrouvé en difficulté suite à une séparation d'avec sa mère, ou bien à cause de l'ingurgitation d'un trop-plein de plastique. Il n'aurait pas pu affronter seul les vagues puissantes, ce qui aurait causé son échouage.

Des autopsies sont actuellement en cours et permettront de lever les doutes sur les causes du décès. On pourra comprendre si des facteurs externes ont influé sur la mort de l'animal (filets de pêche, déchets toxiques, choc avec un navire…) mais cela ne devrait pas permettre de savoir avec précision comment la petite baleine a pu se retrouver au milieu de la jungle.

Comme l'affirme un spécialiste des baleines du Humpback Whale Institute au Brésil, le nombre de cétacés augmente au large du pays et ce type de situation pourrait devenir plus fréquent à l'avenir. Espérons que des solutions soient trouvées, afin d'éviter que ce genre d'incident ne se reproduise.

Par Mickael
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.