Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Les déchets plastiques deviennent des lunettes

L'idée de recycler le plastique marin n'est pas nouvelle, mais avec Sea2See, elle prend une tournure glamour : fabriquer des lunettes 100% branchées avec du plastique 100% recyclé, il fallait oser.

En 2016, il a été estimé que 10 millions de tonnes de déchets arrivaient en mer chaque année, un chiffre qui grandit tous les ans. Une grande partie de ces déchets est faite de plastique, un fléau que l'on ne présente plus et qui ravage l'écosystème marin. Pour tenter d'inverser la tendance, les idées d'écoconception fleurissent, des idées dont certaines, à l'instar de Sea2See, recyclent le plastique pour en faire quelque chose d'utile.

Sea2see a été lancé par François van den Abeele, un expatrié belge en terre catalane. Écœuré d'apprendre qu'il y aura sûrement plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050, il a voulu montrer au monde que tous ces déchets pouvaient être valorisés et être économiquement viables. Il lance alors Sea2See Eyewear sur "Kickstarter" et réunit assez de contributeurs pour démarrer son projet : fabriquer des lunettes fashion à partir du plastique recyclé pris à la mer.

Le plastique est bien évidemment collecté des plages ou directement en mer, au rythme d'une tonne par jour. Une centaine de points de collecte ont également été placés dans une trentaine de ports espagnols pour que tout un chacun puisse participer au projet. Les pêcheurs, par exemple, peuvent y jeter leurs vieux filets de pêche de même que tout autre détritus plastique qu'ils pourraient remonter avec leurs poissons. Après la collecte, le plastique récupéré passe ensuite au tri, au nettoyage puis au recyclage avant d'être transformé en lunettes en Italie.

Disponibles partout dans le monde via un site web, les lunettes recyclées Sea2See séduisent aussi bien en France qu'en Espagne ou aux Pays-Bas, pour un tarif oscillant entre 80 et 110 euros la paire. Quelques icônes du show-biz n'ont pas hésité à apporter leur soutien au projet, à l'instar de Penelope Cruz et de son mari Javier Bardem. Cerise sur le gâteau : pour chaque paire vendue, 10 euros sont reversés à une association collectant les déchets en mer et sur les plages. Selon l'entreprise, une paire de lunettes achetée équivaudrait à 10 kg de déchets plastiques en moins dans la nature !

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.