Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La ville de New-York offre la crème solaire sur ses plages

La ville de New-York offre la crème solaire sur ses plages
Photo: Michael Kowalczyk - La plage de Coney Island

Les populations urbaines vivent et travaillent le plus souvent en intérieur, et sont rarement exposées au soleil pendant les mois chauds. Une fois l'été arrivé, ces citadins sortent, et profitent des parcs et des plages ensoleillées.

Malheureusement, l'exposition au soleil peut être néfaste si on ne se protège pas, en particulier lorsqu'on ne s'est pas exposé depuis longtemps. Le principal risque de l'exposition au soleil, c'est le cancer de la peau et en particulier, le mélanome, qui est le plus dangereux. Pour l'éviter tout en profitant du beau temps, il suffit de se protéger à l'aide d'une crème solaire d'un indice minimal de 15 régulièrement.

Du côté de New York, la municipalité a décidé d'installer une centaine de distributeurs gratuits de crème solaire à disposition des usagers des parcs, des piscines et des plages. Cette initiative a pour but évident d'endiguer le développement du cancer de la peau, qui est devenu au fil des ans la première cause de cancer outre-Atlantique. En France aussi, le cancer de la peau est l'un des plus fréquents, et on compte environ 60.000 nouveaux cas pas an.

D'après Scott Stringer, contrôleur des finances de la ville de New York, le coût annuel relatif aux cancers cutanés aux États-Unis représente 8,1 milliards de dollars (près de 7,2 milliards d'euros). Le programme de distribution gratuite de crème solaire permettrait de réduire ce coût et le nombre de fatalités qui dépasse actuellement les 13.000 décès par an. L'initiative new-yorkaise, qui ambitionne de distribuer gratuitement 1000 litres de crème solaire résistante à l'eau, d'indice 30, est financée en totalité par des associations caritatives et des entreprises privées.

New-York n'est pas la seule ville américaine qui ait décidé de s'attaquer au cancer de la peau. Les municipalités de Boston et Miami ont mis en place des initiatives similaires. En France, Biarritz avait également installé des distributeurs de crème solaire gratuite en 2016.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.