Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La fabuleuse histoire des croisières

De ses origines à notre époque moderne, découvrez l'histoire des croisières qui est, depuis ses débuts, intimement liée à notre soif de découvertes et d'aventures.

La fabuleuse histoire des croisières
Photo: Paul Gaugin Cruises

Les premiers pas de l'Homme sur l'eau, si l'on peut dire, l'ont été par nécessité. Pêcher, chasser, découvrir, tels ont été les premiers moteurs de la navigation. Elle servit ensuite à transporter hommes et biens pour faire du commerce, de l'exploration et pour coloniser de nouvelles terres. Ce ne fut bien longtemps après sa maîtrise que naquit l'idée saugrenue de faire du tourisme à bord d'un bateau de plaisance.

Les débuts de la croisière

Les origines du tourisme remontent aux années 1600, mais ce n'est que deux siècles et demi plus tard, en 1841, que la première agence de voyages du monde ouvrit ses portes sous l'impulsion de Thomas Cook. Il fut donc le premier à commercialiser des voyages organisés et fut l'instigateur de la première croisière sur le Nil, en 1869.

Bien avant cette initiative de Cook en Égypte toutefois, des traversées transatlantiques s'effectuaient déjà dans un confort rudimentaire, bien loin du concept de croisière actuel. En 1818, la compagnie américaine Black Ball Line fut ainsi la première à proposer des liaisons fréquentes (3 fois par an) entre New York et Liverpool.

La toute première croisière pouvant être considérée comme telle a eu lieu en 1844. Elle a été organisée par la compagnie P&O à bord de l'Iberia, un trois-mâts à vapeur, et se fit de Londres au Caire en passant par Vigo, Porto, Lisbonne, Cadix, Gibraltar, Malte, Athènes, Smyrne (devenue Izmir dans les années 1920), Constantinople et Alexandrie. Six semaines ont été nécessaires pour compléter le programme qui s'est terminé par une visite des pyramides.

Évolution et expansion

À mesure que les flux intercontinentaux allaient crescendo, les navires évoluaient. Les voyages transatlantiques étaient d'abord faits à bord de clippers, de trois-mâts, de steamers puis de paquebots. Le confort aussi s'améliorait, passant d'une simple cabine humide au luxe capitonné d'un véritable bateau de croisière. L'Iberia par exemple était considéré comme l'un des plus luxueux navires de son époque et comptait 37 places en première classe et 16 en seconde. L'opulence émanait même de sa cuisine, amenant l'écrivain William Thackeray (Vanity Fair) à vanter les mérites de sa table.

L'expansion des croisières a été soutenue par l'initiative de nombreux armateurs : Albert Ballin eut l'idée en 1891 d'organiser des croisières en Méditerranée afin de limiter les pertes que subissait sa compagnie lorsque les voyageurs se faisaient rares chaque hiver. En 1897, le luxueux Kaiser Wilhelm der Große démarrait sa carrière dans l'Atlantique, premier paquebot à arborer une silhouette à 4 hautes cheminées qui allait rapidement devenir le symbole des croisières. L'on peut également citer la White Star Line, à qui nous devons le célèbre Titanic et d'autres gros paquebots, et la Compagnie Générale Transatlantique en France, fondée en 1855.

Croisiere

Une histoire d'adaptation

L'émergence de l'avion en tant que nouveau moyen de transport provoqua une profonde mutation des transports maritimes. Dès 1958, les Boeing 707 et DC-8 ralliaient les continents en quelques heures et attiraient les voyageurs qui désertaient alors les paquebots. Beaucoup de compagnies maritimes firent faillite et les survivants durent s'adapter pour rester à flots.

La plupart délaissèrent le transatlantique pour se concentrer sur des voyages d'agrément aux destinations chaudes comme les Bahamas, la Méditerranée ou encore les Caraïbes. Les navires, eux, se transformèrent également pour divertir au mieux la clientèle : piscines, cabarets et loisirs de plein air viennent s'ajouter aux classiques salles de bal. C'est un succès.

Une course à la démesure marquera par la suite le secteur dans les années 70. Les paquebots devinrent progressivement de véritables villes flottantes offrant tout le confort que l'on est en droit d'attendre d'un hôtel étoilé. Aujourd'hui, il y a des croisières pour tous les goûts et (presque) toutes les bourses : croisière de divertissement, croisière d'aventure, croisière de luxe ou même croisière de repos dans de charmants petits voiliers aménagés pour l'occasion.

>> A lire aussi : De nouvelles croisières au Pôle Nord !

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 24/11/2017
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.