Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Une ville danoise nettoie sa plage et rejette tout... dans la mer !

Une ville danoise nettoie sa plage et rejette tout... dans la mer !

Nettoyer, c'est bien, le faire intelligemment, c'est mieux. Au Danemark, une municipalité a ratissé sa plage, mais pour jeter les déchets ainsi collectés directement dans l'eau, quelques mètres plus loin !

La commune de Slagelse, dans la région danoise de Sjælland, est une petite commune tranquille. Située sur la côte, elle compte 20 plages qui font sa fierté. Plusieurs ont par exemple reçu le droit de faire battre le Pavillon Bleu. Cela signifie que non seulement l'eau de baignade y est de qualité, mais aussi que des actions en faveur de l'environnement et du développement durable y sont maintenues. La chose prête à sourire vu l'embarrassante attention que s'attire la commune ces derniers jours.

L'histoire se passe à Stillinge Strand, un village au nord-ouest de Slagelse. Celui-ci possède une très belle et longue plage du même nom qui le borde. Deux fois par semaine pendant les mois d'été, un tracteur sillonne ce bord de mer, traînant sa cribleuse (sorte de grand tamis) derrière lui. Il ramasse surtout les algues, nombreuses de ce côté-ci de l'Atlantique, mais aussi du plastique et autres déchets que l'on trouve fréquemment sur la plage. Une fois son tamis plein, il s'éloigne de la plage pour aller décharger les détritus… dans la mer ! Coût de l'opération : un million de couronnes par an, soit environ 98 000 euros.

Interrogé sur la pratique, le professeur Torkel Gissel Nielsen, océanographe travaillant à l'Institut national des ressources aquatiques du Danemark, l'a simplement qualifiée de "complètement idiot". "Et ça signifie que ce que vous venez de jeter dans l'eau est rejeté sur la plage immédiatement après", ajoute-t-il.

À part cette étrange volonté à vouloir imiter Sisyphe, la commune ne semble également pas se rendre compte des dangers du nettoyage mécanique des plages. Elle offre certes une belle plage uniforme aux promeneurs, mais au détriment des écosystèmes littoraux. Elle ne fait également pas le tri entre les algues indésirables et la laisse de mer pourtant si importante pour le littoral.

Le plus inquiétant est que, pour le premier adjoint au maire Villum Christensen, également président du comité s'occupant du nettoyage des plages, il n'y a pas sujet à débat. Sa priorité reste d'avoir une plage propre et nette à Stillinge Strand, tout va donc très bien dans le meilleur des mondes.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs