Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un tout nouvel océan serait en formation en Afrique

Observée de près par les géologues, une faille en Afrique est en train de grandir. A terme, elle devrait donner naissance à un tout nouvel océan !

La crevasse se trouve en plein dans le désert Danakil en Éthiopie, un pays de la Corne de l'Afrique. Aujourd'hui large de 6 mètres par endroit, elle s'est ouverte en 2005 et devrait continuer à s'agrandir jusqu'à pouvoir accueillir un océan. A l'origine de ce phénomène qui s'est déjà maintes fois répété dans l'histoire de notre planète, la dérive des continents.

Selon la théorie de la tectonique des plaques, les continents sont portés par des plaques en mouvement sur le manteau terrestre. Certaines de ces plaques se rapprochent et glissent les unes en dessous des autres (donnant lieu au passage à des tremblements de terre), tandis que d'autres, au contraire, s'éloignent comme c'est le cas dans la région du désert Danakil. Dans cette zone en effet, les plaques tectoniques africaine et arabique sont en train de s'écarter très lentement l'une de l'autre, depuis 30 millions d'années : un phénomène à l'origine, entre autres, de la formation de la mer Rouge. A notre époque, le voici donc aussi en train de creuser un nouvel océan.

Usant de moyens de mesures avancés ainsi que de relevés sismographiques, des géologues ont pu recréer en simulation la formation de la faille qui, en seulement quelques jours, a pu atteindre les 56 km de long. Il est alors apparu qu'elle a été aidée par du magma qui, avec l'éruption du volcan Dabbahu situé plus loin au nord, a "dézippé" le gouffre dans les deux directions.

A mesure que la faille va s'étirer, les géologues s'attendent à ce qu'elle atteigne la mer Rouge qui va alors s'y déverser, possiblement rejointe après coup par le golfe d'Aden. Le Dr Cindy Ebinger, co-auteure de l'étude sur la faille, pense qu'elle peut continuer à grandir jusqu'à atteindre la taille d'un océan. C'est une aubaine pour les scientifiques qui ont de fait l'opportunité d'étudier en direct un événement majeur. Mais il ne faudra pas non plus être trop pressé, car à la vitesse à laquelle les deux plaques se séparent (inférieure à 2,5 cm/an), il faudra bien 5 à 10 millions d'années avant que cet hypothétique océan ne devienne réalité.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs