Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un manchot revient chaque année voir son sauveur

Publié le 25/03/2016

Un manchot revient chaque année voir son sauveurPhoto: Wall Street Journal

Sauvé d'une mort certaine par un pêcheur brésilien, un manchot de Magellan parcourt plus de 8000 km tous les ans pour rendre visite à son sauveur et lui témoigner, d'une certaine manière, sa gratitude.

Si la vie animale n'a de cesse d'intriguer, y compris les spécialistes du domaine, par des histoires à la fois surprenantes et touchantes, celle de ce manchot sauvé in extrémis par un pêcheur brésilien à de quoi laisser pantois devant le comportement, pour le moins étonnant, de l'animal. En effet, après être passé tout près de la mort en échouant sur une plage brésilienne à des milliers de kilomètres du foyer naturel de ses congénères, l'animal n'a dû son salut qu'à un pêcheur brésilien, qui s'est ému pour son triste sort.

L'homme l'a pris dès lors en main pour le remettre en l'état, à commencer par lui nettoyer son plumage maculé de goudron avant de le nourrir à base de petits poissons quasiment une année durant. Dès que le manchot a renouvelé son plumage, il a disparu du jour au lendemain, laissant le pêcheur brésilien penser qu'il ne le reverra plus jamais.

Grande fut donc sa surprise lorsque le manchot est revenu l'année suivante pour lui rendre visite et passer plusieurs mois en sa compagnie au point de tisser une relation privilégiée avec lui. Une relation qui se renforce tous les ans, puisque l'animal n'hésite pas à parcourir plus de 8000 km pour revenir voir son sauveur à la même période de l'année !

Si certains biologistes vont jusqu'à avancer une explication plutôt surprenante, selon laquelle le manchot croit avoir affaire à un de ses congénères lorsqu'il rend visite au pêcheur, le principal intéressé préfère, pour sa part, savourer chacune de ses retrouvailles avec l'animal qui reste fidèle à leur rendez-vous annuel depuis bientôt cinq ans !

Pour recevoir la newsletter