Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La réplique de la grotte Cosquer de Marseille enfin accessible au public

La réplique de la grotte Cosquer de Marseille enfin accessible au public

Attendue depuis longtemps, l'ouverture de la reconstitution de la grotte de Cosquer a enfin eu lieu. Depuis le 4 juin 2022, il est ainsi possible de découvrir en toute sécurité les dessins pariétaux laissés par les hommes des cavernes, il y a de cela plusieurs milliers d'années.

La grotte Cosquer est une grotte du littoral marseillais, située dans la calanque de la Triperie. Elle a été découverte en 1985 par Henri Cosquer, plongeur professionnel, qui lui a donc donné son nom. La grotte doit sa notoriété à ses murs couverts d'un peu moins de 500 peintures et gravures préhistoriques. Les plus vieilles, datant d'il y a 27 000 ans, sont des "négatifs" de mains faites au pochoir, sûrement en soufflant un colorant sur une main posée sur la roche. Les plus récentes et élaborées datent d'il y a 19 000 ans et représentent plusieurs espèces d'animaux auxquels s'ajoutent de nombreux autres signes abstraits.

Il s'agit d'un patrimoine préhistorique unique et d'importance, mais dont l'accès ne peut se faire que très difficilement en nageant dans un tunnel sous-marin long de 137 mètres, situé à 37 mètres de fond dans la calanque. Impossible dans ces conditions d'ouvrir la grotte Cosquer au public et décision fût donc prise d'en construire un fac-similé, afin de partager sa richesse avec l'Humanité.

On parlait de construire cette réplique depuis 1994, mais il a fallu attendre 2018 pour qu'un appel d'offres soit lancé, remporté en 2019 par Kleber Roussillon. En s'entourant d'une très large palette de compétences (modélisateurs 3D, plasticiens, géologues, etc.), cette entreprise spécialisée dans la muséographie achève en 3 ans seulement la reconstitution de la grotte dans le sous-sol de la Villa Méditerranée de Marseille.

La réplique est légèrement plus petite que l'originale à cause d'un espace disponible plus réduit (1 750 m² contre 2 300). Elle en reprend néanmoins tous les détails, chaque stalagmite et stalactite étant à sa place ainsi que, évidemment, chaque cheval, bison et auroch peint sur les murs de la caverne. Un chantier impressionnant qui aura coûté 23 millions d'euros.

Avec cette reconstitution, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, initiatrice du projet, tient également à sensibiliser sur le changement climatique et sur la montée des eaux. En effet, lentement envahie par les eaux qui progressent à raison de 3 mm par an, la grotte Cosquer est d'ores et déjà vouée à disparaître. Une fin annoncée qui donne encore plus de valeur à son double.

Pour la visite, plus d'infos sur grotte-cosquer.com

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs