Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un tunnel sous-marin va relier le Danemark à l'Allemagne

Un tunnel sous-marin va relier le Danemark à l'Allemagne
Photo: FemernAS

Après plus d'une décennie d'études et de combats judiciaires qui s'est terminée par le feu vert de la Cour administrative fédérale allemande, la construction du tunnel destiné à relier l'Allemagne au Danemark a finalement commencé outre-Rhin. Un projet qui, s'il se concrétise, aboutira à la genèse du plus long tunnel sous-marin hybride (ferroviaire et routier) du monde.

Baptisé Fehmarnbelt Fixed Link, du nom du détroit qu'il est censé traverser, le futur tunnel est l'un des plus grands projets jamais pensés en Europe. Une super structure en mer pour laquelle l'Allemagne et le Danemark sont prêts à débourser 7 millions d'euros. Descendant jusqu'à 40 mètres sous la mer Baltique, le tunnel fera 17,6 km de long et reliera la ville de Rødby, sur l'île danoise de Lolland, à la ville de Puttgarden, sur l'île allemande de Fehmarn.

Le Fehmarnbelt Fixed Link est prévu comprendre deux routes à deux voies, ainsi que deux voies ferrées électrifiées. A la différence de la plupart des tunnels immergés existants, le tunnel Fehmarnbelt ne reposera pas directement sur le fond de la mer dans un tube. Il se composera plutôt d'énormes blocs de ciment rectangulaires et creux qui seront eux-mêmes déposés dans une énorme tranchée creusée dans le fond marin. Une fois posés, les blocs seront par la suite recouverts afin de cacher la structure du tunnel.

Le raccourci ainsi créé sous le détroit de Fehmarnbelt permettra aux voitures et aux camions de gagner un temps précieux : 10 minutes pour faire la traversée en voiture au lieu d'une bonne heure en ferry. Les trains, eux, la feront en 7 minutes au lieu de 45 minutes actuellement.

Le projet avait déjà débuté côté danois depuis 2016. Côté allemand par contre, il s'est heurté à différentes velléités économiques et écologiques. Ont notamment été soulevées, des préoccupations sur l'impact environnemental des travaux, ainsi que celles sur la concurrence déloyale que représente le tunnel face aux ferrys. L'approbation de la Cour administrative fédérale a ainsi marqué le début des travaux dans la partie allemande, partie commencée en janvier 2021.

Le tunnel sous-marin reliant le Danemark à l'Allemagne est prévu ouvrir au public en 2029 et voit l'implication d'une coalition internationale de constructeurs incluant Vinci, BAM International, Wayss & Freitag ou encore CFE.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs