Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Des morceaux du Titanic sur les plages d'Europe ?

Des morceaux du Titanic sur les plages d'Europe ?Photo: Tom Quinn Williams

On les appelle les plaques "Tjipetir", comme pour entretenir le mystère de leur arrivée massive sur les plages européennes. En réalité, ces plaques de gomme, échouées sur le sable du Danemark à l'Espagne, portent ce nom en raison de leur provenance, un village indonésien où elles ont été fabriquées au début du 20ème siècle.

Seulement voilà, la production de ces plaques isolantes a cessé en 1920. Pourquoi ressurgissent-elles aujourd'hui ? L'une des théories, à la fois folle et plausible, est qu'elles proviendraient de l'épave... du Titanic !

En effet, le célèbre navire, qui a fait naufrage en 1912, transportait toute une cargaison de ces plaques. Comme beaucoup d'autres bateaux disparus. La rédaction de France 2 a mené l'enquête et a notamment interrogé l'océanologue François Galgani. Selon lui, cette dispersion sur les plages d'Europe "plaide pour une origine très au large".

Qui plus est, des explorateurs ayant visité l'épave du Titanic affirment avoir aperçu des plaques de ce type. Il sera néanmoins impossible de vérifier si celles retrouvées sur les plages proviennent bien du même endroit. Selon Bernard Cauvin, directeur de la Cité de la Mer, à Cherbourg, ce mystère fait partie des nombreux secrets que renferme à jamais le navire. Il s'explique : "Plus aucun prélèvement ne peut être fait à l'intérieur des cales, vu la fragilité de l'épave".

Si jamais vous tombez nez à nez avec l'une de ces plaques sur votre plage préférée, sachez qu'un groupe Facebook s'est constitué pour essayer de comprendre cet étrange phénomène. Vous ferez alors partie de ces heureux promeneurs qui ont bien l'impression d'être tombés sur un trésor.

Par Guillaume Daveluy
Pour recevoir la newsletter