Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Benoît s'apprête à traverser le Pacifique à la nage

Publié le 02/02/2017

Benoît s'apprête à traverser le Pacifique à la nage

Après avoir traversé l'Atlantique à la nage en 1998 au profit de la recherche contre le cancer, Benoît Lecomte, un architecte français de 49 ans établi au Texas, s'apprête à traverser le Pacifique à la nage.

En 1998, Benoît Lecomte avait réussi l'exploit de partir à la nage des États-Unis pour se rendre en France. Son objectif était alors de collecter des fonds au profit du cancer, la maladie qui avait emporté son père peu de temps auparavant. Presque vingt ans plus tard, c'est un père de deux enfants de 16 et 10 ans qui se prépare à relever un défi encore plus impressionnant : relier Tokyo à San Francisco à la nage, soit environ 8000 kilomètres, ou 5 à 6 mois de nage.

Cette fois-ci, ce n'est plus seulement la recherche médicale qui motive Benoît, mais également la défense de l'environnement. Pour atteindre son objectif, il lui faudra nager environ 8 heures par jour. Un bateau suiveur avec un équipage de 8 bénévoles l'accompagnera pour récolter des données sur la qualité de l'eau (taux de radioactivité, pollution, acidité...) et sur la santé, afin d'étudier les effets sur le corps humain qu'un tel effort et la faible gravité dans l'eau représentent.

Bien sûr, le bateau permettra également à Benoît de manger et de se reposer lorsqu'il ne sera pas en train de nager. Et pour s'assurer qu'il nagera bien l'intégralité de la distance entre les deux villes, les coordonnées satellites de chaque montée dans le bateau seront notées pour que la nage reprenne plus tard exactement au même endroit.

Le départ de Tokyo est prévu pour le mois d'avril, et l'on souhaite bon courage à Benoît, qui devra certainement faire face à des jours difficiles, à la fatigue et des conditions météorologiques parfois compliquées.

Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.