Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Avis aux baigneurs : les drapeaux de plage changent cet été !

Avis aux baigneurs : les drapeaux de plage changent cet été !

À compter de cet été, comprendre les drapeaux de plage ne relèvera plus du casse-tête, surtout pour les touristes étrangers. Fini les formes et les couleurs qui varient d'un littoral à l'autre : désormais, une seule et unique signalétique est autorisée.

Mis au point au milieu du 20e Siècle par André Louis Bordillon, un ingénieur naval français, les drapeaux de plage ont pour but d'informer les baigneurs sur l'environnement qui les entoure. En un seul coup d'œil, on sait ainsi si la mer est praticable ou non, si la plage est surveillée, ou encore si la zone est ouverte à des activités comme le ski nautique.

En revanche, aussi pratique soit-elle, l'utilisation de ces drapeaux se heurtait jusqu'ici à une signalétique à géométrie variable. Formes et couleurs changeaient ainsi d'une région à une autre, voire d'une plage à l'autre, déconcertant tant les plagistes que les touristes étrangers. Cette disparité s'explique par l'existence d'une norme publiée en juin 2020 appelée "Afnor Spec X50-001". Parfaitement documentée, elle recommande de remplacer le balisage utilisé en France par celui, plus clair, utilisé à l'international. Elle se veut même être un outil à destination des collectivités désireuses de basculer au plus vite vers cette signalétique plus universelle.

Le problème, c'est que le matériel de signalisation utilisé sur les plages et les lieux de baignade n'est officiellement régi que par le décret n°63-12 de 1962, un texte qui était toujours en vigueur au moment de la parution de la norme. Certaines communes ont donc très normalement préféré se cantonner aux recommandations de ce décret, tandis que d'autres se sont empressées d'adopter les propositions de la norme "Afnor Spec X50-001". En a donc résulté la cacophonie visuelle aperçue sur les plages françaises.

Pour régler la situation, le législateur a fini par abroger le fameux décret, en le remplaçant par un nouveau. Entré en vigueur le 1er mars 2022, il met tout le monde d'accord en tranchant pour la fameuse norme "Afnor Spec X50-001". Finis donc les drapeaux triangulaires, seuls ceux rectangulaires ont désormais droit de cité sur la plage. Finis aussi le drapeau bleu, remplacé officiellement par un drapeau rouge et jaune. Ce dernier vient par paire et délimite en son sein la zone de baignade surveillée pendant les heures d'ouverture des postes de secours. Autre changement significatif : c'est dorénavant un drapeau à damiers qui indique une zone de pratique d'activités nautiques. Enfin, les drapeaux vert, jaune et rouge ne changent pas, mais se doivent juste d'être rectangulaires comme les autres.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs