Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Une séance d'UV avant d'aller au soleil : bonne ou mauvaise idée ?

On vous a peut-être déjà conseillé de faire une petite séance d'UV avant de partir en vacances à la plage, histoire de préparer votre peau. D'ailleurs, qui s'intéresse à la meilleure façon de bronzer a sûrement déjà lu cette recommandation quelque part. Elle sonne comme une bonne idée, mais a tout de même le chic de nous rendre un peu perplexes. Alors, est-ce que bronzer artificiellement va vraiment préparer notre peau avant de se prélasser au soleil ?
Une séance d'UV avant d'aller au soleil : bonne ou mauvaise idée ?

Malgré les apparences, bronzer est tout sauf une activité anodine. L'astre solaire est notre ami, mais il ne faut pas abuser de sa compagnie au risque d'hériter d'un méchant coup de soleil. Une idée reçue nous dit néanmoins qu'il suffit d'aller bronzer en cabine UV pour être immunisé contre les brûlures du soleil et à nous la belle vie. Le raisonnement est intéressant, mais pas sûr que ce soit si simple, ni même efficace.

Ce que font les séances d'UV à la peau

Les cabines UV permettent d'obtenir un joli hâle esthétique sur la peau, un bronzage sans soleil obtenu grâce à des lampes à rayons ultraviolets. La particularité de ces lampes est qu'elles nous bombardent surtout d'UV-A qui représentent environ 80 % de la lumière reçue, tandis que le pourcentage d'UV-A contenu dans les rayons de soleil est de l'ordre de 20 à 30 %. Le choix des UV-A n'est cependant pas dû au hasard puisqu'ils permettent un bronzage rapide, parfait pour les personnes souhaitant arborer une peau hâlée sans effort. Le problème, c'est que ces ultraviolets-là sont loin d'être inoffensifs.

Les UV-A pénètrent loin dans la peau et causent des dommages en profondeur. Ils vont détruire l'élastine, protéine responsable de l'élasticité de la peau, ainsi que le collagène, protéine conférant à la peau sa résistance à l'étirement. Ils sont donc responsables de l'accélération de l'apparition des rides et le vieillissement de la peau est 4 fois plus rapide en cabine qu'à la lumière du soleil.

Les UV-A dégradent également notre ADN et créent des mutations dans les cellules. Or, les cellules mutées ne sont ni plus ni moins que des cellules cancéreuses ! Faire une seule séance d'UV augmente ainsi de 16 % les risques de développer un cancer de la peau et ce risque augmente de 1,8 % à chaque nouvelle séance. Il s'agit là d'un problème de santé publique que l'Académie de Médecine française a dénoncé dès 2009. Elle n'a eu de cesse ensuite, appuyée par l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire), de demander la fermeture de toutes les cabines UV de France et de les limiter au seul usage médical.

cabine UV

Un bronzage artificiel est-il vraiment utile face au soleil ?

Il est vrai que le bronzage offre plusieurs bienfaits. Il protège entre autres notre peau contre un excès de rayonnements UV, dans un mécanisme naturel de défense qui fait intervenir la mélanine. Secrété en masse par les cellules mélanocytes lorsqu'elles sont stimulées par les ultraviolets UV-B, ce pigment est le responsable de la coloration de la peau. Une peau bronzée, en plus d'être esthétique, protège donc des rayons du soleil, du moins jusqu'à une certaine mesure.

Néanmoins, dans le cas d'un bronzage artificiel - provoqué donc par les UV-A - le teint hâlé est dû non pas à une production en quantité de mélanine, mais à son oxydation. Cela explique la rapidité avec laquelle les séances d'UV peuvent colorer notre peau, mais surtout, c'est loin d'être une protection suffisante contre le soleil. Pour donner un ordre d'idée, c'est à peu près l'équivalent d'une crème de protection solaire dont l'indice de protection (IP) serait de 2. Conclusion : les séances d'UV ne préparent absolument pas notre peau à affronter le soleil et, au vu des risques qu'elles nous font prendre, en faire un rituel est même une très mauvaise idée.

Finalement, pour passer un été agréable au soleil, votre meilleure option est de ne pas sortir des sentiers battus : crème solaire, lunettes de soleil et couvre-chef au minimum. En suivant nos 7 conseils pour bronzer sans risque à la plage, vous serez également paré pour des heures de farniente sous le soleil.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 05/03/2022
Pour recevoir la newsletter