Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Body positive : la meilleure alternative au summer body ?

Le concept de body positive est né il y a 25 ans en tant que mouvement social, destiné à donner de la visibilité aux personnes exclues par les normes de beautés sociétales. Bien souvent, les personnes en surpoids et certains détails des corps féminins, pourtant naturels comme les vergetures ou les bourrelets, étaient invisibilisés dans les domaines de la mode, de la publicité et des médias à plus grande échelle. Voici l'évolution de ce concept de sa création à nos jours.
Body positive : la meilleure alternative au summer body ?

Opter pour le concept de body positive, c'est faire un pas de plus vers l'acceptation de soi, avec un mouvement qui souhaite donner de la visibilité à toutes les personnes considérées comme hors-norme, avec des corps trop rond, trop fin, poilus ou marqués par la vie. Son essor, depuis 1996, a permis une évolution des mentalités, mais il est désormais critiqué pour plusieurs raisons. Retour sur l'histoire du mouvement body positif, son champ d'application et les différentes manières d'embrasser cette tendance.

Acceptation et diversification

Le mouvement de body positive a été créé en 1996 par deux Américaines – Connie Sobczak et Elizabeth Scott – et repose sur deux principes majeurs : l'acceptation de soi et la diversification des corps non normés, dans les domaines où le corps joue un rôle important, comme la mode et la publicité.

Au départ, l'organisation "The Body Positive" se destinait à aider les personnes ne répondant pas aux critères de beauté de la société à mieux s'accepter et à ne plus se focaliser sur les normes sociétales, via des formations, des ateliers ou des conseils en ligne. Avec l'arrivée des réseaux sociaux, et tout particulièrement d'Instagram, les corps sont plus exposés que jamais et la popularité du mouvement body positive s'accroît rapidement. Des militantes – les femmes sont souvent les premières victimes de ce type de discriminations – commencent à s'afficher, avec leurs formes et leurs défauts naturels, sur les plateformes.

L'une des plus célèbres d'entre elles, Ashley Graham, aide à donner de la visibilité au mouvement en devenant notamment la première mannequin grande taille à faire la Une d'un magazine sportif ultra-populaire aux États-Unis ("Sports Illustrated") en 2016. Dès lors, les grandes marques comme H&M, Nike, Victoria Secret, Dove ou encore Asos s'emparent de la tendance. Sur les mannequins en boutiques, sur les affiches publicitaires et dans leur boutique en ligne où l'on trouve désormais des catégories "Plus Size", les corps présentés changent et deviennent plus réalistes.

Des critiques à l'égard du mouvement

Tout ce qui a un certain succès est détourné, souvent dans une optique de gain, et le concept de body positive n'échappe pas à la règle. Pour surfer sur le succès du mouvement "body posi" (comme on le surnomme), les publicitaires s'en sont emparés en affichant à tout-va des corps moins parfaits que ceux mis en avant auparavant, mais tout de même normés. Les femmes présentées, si elles sont plus rondes que les mannequins classiques, restent sexy, pulpeuses, loin des formes très généreuses des militantes initiales.

Certaines anciennes adeptes du body positive regrettent qu'en cliquant sur le hashtag #bodypositive, elles tombent dorénavant sur des filles correspondant parfaitement aux normes attendues, avec juste un petit bourrelet ou quelques rondeurs, et qu'elles se revendiquent du mouvement, le décrédibilisant par la même occasion.

Une autre critique émise envers ce concept, c'est une forme d'obligation à s'accepter telle qu'on est, sous peine d'être jugé pour ne pas parvenir à le faire. Pour certains individus, mal dans leur peau, cette injonction à s'accepter à tout prix peut être très mal vécue.

homme plage

Enfin, en juillet 2022, une campagne publicitaire diffusée par le ministère espagnol de l'Égalité a fait scandale, avec une affiche censée montrer des femmes de corpulence, d'ethnie et d'âge variés, sur les plages du pays. Outre le fait que certaines images auraient été utilisées sans l'autorisation des personnes concernées, c'est une retouche qui passe très mal : le mannequin Sian Lord, qui porte une prothèse à la jambe gauche, y est présenté en maillot… avec deux jambes valides !

Malgré ces dérives, le mouvement de body positive peut véritablement avoir un effet bénéfique pour les personnes qui veulent s'élever contre les critères de beautés établies. Mais alors quelle est l'attitude à adopter pour cela ?

5 conseils pour adopter la body positive attitude

Alors qu'en été, les magazines ne parlent plus que de summer body, soit un corps idéal pour la plage qui repose sur les modèles de beauté classiques, l'adoption de la "body positive attitude" peut faire le plus grand bien.

Plus besoin de s'affamer pour rentrer dans un maillot riquiqui, de traquer le moindre poil avant d'aller à la plage ou de ne pas oser exposer des vergetures, une cicatrice ou un bronzage imparfait. Il peut suffire de suivre les conseils suivants pour afficher fièrement le corps qui est le vôtre :


  • Faire une détox digitale pour ne plus vous comparer aux photos, parfois retouchées ou avec filtres, qui apparaissent sur Instagram.

  • Apprenez à vous aimer, face au miroir, en insistant sur vos qualités physiques. On en a tous ! Même si c'est un exercice difficile au départ, c'est une excellente manière d'améliorer la perception que vous avez de votre propre corps.

  • Bougez, dansez, lâchez-vous ! Vous combinerez une activité qui vous plaît avec l'usage de votre corps, ce qui vous prouvera que vous êtes moins limité qu'on voudrait parfois vous le faire croire.

  • Prenez soin de vous, chouchoutez-vous avec des masques beauté et autres produits bien-être, car prendre du temps pour vous peut faire le plus grand bien.

  • Faites preuve de bienveillance envers les autres et ne critiquez pas les corps différents (trop maigre, trop maquillée, tenue inappropriée, etc.). Cela permet d'adopter un mode de pensée positif, en accord avec le concept de body positive.

Par Mickael Publié le 09/08/2022
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs