Vous utilisez un bloqueur de publicits et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entirement gratuit grce la publicit, non intrusive.
Merci de nous soutenir en dsactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icne rouge situe en haut droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Dsactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un bateau fantôme s'échoue sur une côte en Irlande

Un bateau fantôme s'échoue sur une côte en Irlande
Photo: Cathal Noonan / AFP

Combien d'histoires de bateaux fantômes ont été racontées depuis des siècles ? Quand on ne connaît pas l'origine de ces navires sans équipage ainsi retrouvés, des légendes et histoire fantastiques apparaissent rapidement. L'un de ces bateaux mystérieux vient de s'échouer en Irlande. La différence, c'est que, pour une fois, son histoire est à peu près connue.

L'événement est raconté par le Irish Times. Le 16 février 2020, les garde-côtes irlandais annoncent sur Twitter que des habitants ont repéré vers 13h15 un bateau échoué sur la côte à Ballycotton, à une quarantaine de kilomètres à l'est de Cork, suite à la tempête Dennis. L'urgence est de parer à toute pollution, car le bateau, toujours frappé par les vagues et les rafales de vent, pourrait voir ses réservoirs éventrés par les rochers. Il semble cependant que ce navire fonctionne au diesel, dont une fuite aurait moins de conséquence pour l'environnement que le fuel lourd utilisé sur d'autres bateaux.

Quant à l'identification, il a suffi de regarder le nom peint sur la coque : "Alta". Il s'agit d'un cargo de 77 mètres construit en 1976 et battant pavillon tanzanien. Le reste de l'histoire est raconté par le site gCaptain.com. En 2018, ce navire faisait route de la Grèce vers Haïti lorsque, le 19 septembre, il a rencontré des problèmes techniques sans possibilité de réparation, laissant l'équipage de 10 hommes à la merci des éléments, à plus de 2000 km au sud-est des Bermudes.

Les autorités américaines sont informées le 30 septembre : il ne reste plus à l'équipage que deux jours de vivres. Un avion est envoyé pour livrer une semaine de vivres supplémentaires. Le "Confidence", un navire des garde-côtes américains alors en patrouille aux environs de Porto Rico, est envoyé sur place pour secourir l'équipage de l'Alta. C'est chose faite le 10 octobre 2018 après 2500 km de navigation.

Le remorquage du navire en avarie a été envisagé, mais l'approche de l'ouragan Leslie a convaincu les autorités américaines et l'équipage à abandonner purement et simplement le navire. Le bateau a donc été balloté dans la mer jusqu'à son échouage près d'un an et demi plus tard, à plus de 4000 kilomètres du lieu de son abandon, non sans avoir été aperçu en chemin par un navire anglais.

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.