Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'enrichissement acoustique, une idée pour faire renaître le corail

L'enrichissement acoustique, une idée pour faire renaître le corail
Photo: Marcelo Kato

Les coraux, partout dans le monde - mais surtout dans la Grande Barrière de corail, en Australie - sont menacés et meurent à grande vitesse. Comment les faire revivre ?

Les coraux forment un écosystème complet, avec notamment les populations de poissons et de crevettes qui y vivent. Et tout ce petit monde fait un bruit d'enfer ! Corollaire : un corail mort est silencieux. Les jeunes poissons qui grandissent dans l'océan se basent sur ce bruit pour s'orienter vers les coraux et venir y vivre. Et c'est justement la présence de ces poissons qui aide le corail à se développer par toute une série d'interactions.

Des chercheurs de l'université d'Exeter, en Grande-Bretagne, ont donc cherché un moyen de reconstituer des colonies de poissons. En les grugeant. Car l'idée est rien moins que de créer artificiellement le bruit produit par un récif en bonne santé, à l'aide de haut-parleurs sous-marins.

La méthode ? 33 récifs ont été construits à 25 mètres de récifs naturels. Durant la période lors de laquelle les poissons rejoignent habituellement les coraux, des haut-parleurs diffusent une ambiance sonore corallienne. En parallèle, un secteur est laissé silencieux, et un autre pourvu de faux haut-parleurs, afin de pouvoir précisément mesurer le rôle des haut-parleurs dans l'affluence des poissons. Ce sont les poissons de la famille des poissons-clowns qui ont été choisis pour les mesures, entre autre parce que c'est la famille la plus abondante (jusqu'à 50% des poissons). L'expérience s'est déroulée durant 40 jours (novembre et décembre 2017) à proximité de l'île de Lizard, au nord de la Grande Barrière de corail d'Australie.

A la fin des 40 jours, les résultats sont clairs. Les populations de poissons sont similaires dans les secteurs sans haut-parleur et avec faux haut-parleurs. Dans le secteur avec diffusion de son, il y a deux fois plus de poissons. Les mesures ont même établi que la population avait atteint son point d'équilibre au bout de seulement 20 jours.

Les chercheurs sont cependant formels : cette méthode utilisée seule n'est pas suffisante pour ressusciter un corail. C'est cependant un facteur de réussite important à utiliser en conjugaison avec d'autres actions.

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.