Vous utilisez un bloqueur de publicits et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entirement gratuit grce la publicit, non intrusive.
Merci de nous soutenir en dsactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icne rouge situe en haut droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Dsactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'Afrique accueille sa première plage naturiste officielle

C'est donc en Afrique du Sud, sur la plage de Mpenjati (côte sud de la province de KwaZulu-Natal), que se trouve la première plage naturiste officielle du continent africain. Le résultat d'une bataille entre les associations naturistes et les riverains.

En octobre 2014, la municipalité avait déjà autorisé la pratique du naturisme sur une portion de cette plage, une décision contestée par un groupement de riverains qui dénonça alors la conséquence négative qu'aurait cette pratique sur une société « qui essaie d'avoir un mode de vie sain ». Ils ont donc fait appel de la décision municipale qui, du coup, a été suspendue le temps de faire le point sur la situation.

Pour ne léser personne cependant, la municipalité a tout de même décidé d'autoriser temporairement le naturisme sur la plage, une sorte de période d'essai qui devrait permettre de tester l'idée sur une certaine durée. L'Association nationale naturiste d'Afrique du Sud, dont les membres sont déjà régis par un code de conduite rigoureux, a aussi pris ses responsabilités en installant des panneaux d'avertissement et en délimitant la zone réservée aux naturistes.

Historiquement, la plage de Mpenjati était déjà le rendez-vous de naturistes depuis plus de 20 ans. Une pratique tout juste tolérée, car en l'absence d'arrêté officiel autorisant le naturisme, les pratiquants couraient le risque d'être verbalisés à tout moment pour atteinte à la pudeur. Cette décision est donc une très bonne nouvelle pour les naturistes sud africains qui peuvent désormais goûter à leur mode de vie sans crainte de représailles.

Par Guillaume Daveluy
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.