Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Des fermes à saumons géantes en Norvège

Des fermes à saumons géantes en Norvège
Photo: SalMar

On connaît tous l'agriculture intensive. On oublie parfois qu'il existe aussi la pêche intensive. Son intérêt écologique semble évident : plutôt que de prélever des poissons sauvages et participer à la surpêche et à la diminution des populations, pourquoi ne pas les élever ?

On s'est rapidement rendu compte que l'élevage intensif aquacole générait le même type de problèmes que l'élevage intensif "terrestre". En effet, une telle concentration d'individus génère des épidémies ; en ce qui concerne le saumon, celle d'un parasite : le pou de mer. Sans compter les conséquences environnementales indirectes (surpêche des poissons servant à les nourrir, phoques abattus par les propriétaires de fermes...), et les caractéristiques nutritionnelles des saumons d'élevage.

La Norvège, anticipant la baisse de ses revenus liés au pétrole, envisage de se reconvertir dans le saumon. Il existe déjà des fermes de saumons implantées dans les fjords norvégiens, mais le pays entend passer à la vitesse supérieure et envisage la multiplication par cinq de sa production de poisson d'ici 2050.

Avec son expérience des plate-formes pétrolières, le pays scandinave tente de reconvertir sa filière vers la production de saumons dans des fermes géantes situées non plus dans les fjords mais en pleine mer. Celles-ci ne sont pas sans avantage, notamment en terme de place. En effet, la taille des élevages n'est alors plus vraiment limité, ce qui permet d'augmenter le nombre de poissons tout en diminuant leur concentration.

Il reste toutefois des défis à relever. On a observé dans les fermes actuelles que certains saumons parviennent à s'échapper des enclos pour se retrouver dans le milieu naturel. Or, ces saumons, outre le fait qu'ils sont d'une faible diversité génétique, sont incapables de remonter le cours des rivières. Leur reproduction en milieu sauvage met donc en danger les populations existantes. En raison du très grand nombre de poissons envisagé dans ces élevages, même un faible taux d'évasion peut être lourd de conséquences.

La société aquacole Salmar va donc installer une structure ronde entièrement automatique de 110 mètres de diamètre et 69 mètres de haut, pour un poids total de 7.700 tonnes. Convoyée depuis la Chine par bateau, "Ocean Farm 1" sera mise en place à 10 km du rivage début 2018. Sa capacité de production prévue est d'1,6 million de poissons par an. Cinq autres exemplaires sont déjà programmés. D'autres entreprises du secteur sont également sur les rangs avec d'autres types de ferme d'élevage géantes.

>> A lire aussi : Le saumon est-il bon pour la santé ?

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.