Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

60 plages françaises ont désormais interdit la cigarette

60 plages françaises ont désormais interdit la cigarette
Photo: jlaatz

Impossible d'apprécier une journée de farniente sans griller quelques cigarettes pour certains. Ce petit plaisir risque pourtant de devenir de plus en plus difficile à s'offrir à l'avenir.

Car les municipalités françaises partent en guerre contre le tabac. Fumer est ainsi interdit à présent sur 60 plages françaises. C'est Nice qui la première a pris un arrêté en ce sens en 2012 en bannissant la cigarette de ses plages. Et très vite, cette initiative a été suivie par de nombreuses communes.

Saint-Malo, Ajaccio, Biarritz, Royan, La Rochelle, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Mimizan, Le Grau-du-Roi et même Marseille sont désormais passées sous le label "plage sans tabac" mis en place par la Ligue nationale contre le cancer.

Car l'objectif de cette initiative est, bien entendu, de protéger les non-fumeurs du tabagisme passif. Il est aussi, sans aucun doute, de limiter encore et toujours plus les espaces fumeurs afin d'inciter les gens à fumer moins, voire à ne plus fumer du tout.

Mais là n'est pas le seul but à atteindre des municipalités. Car les mégots de cigarettes représentent le deuxième déchet le plus retrouvé sur les plages après les bouteilles en plastique. Ce serait ainsi 20 à 25.000 tonnes de mégots qui seraient jetés dans la nature en France chaque année. Et cela représente évidemment un désastre écologique. En juin 2019, l'ONG Sea Shepherd rappelait que chaque petit bout de cigarette pouvait polluer à lui seul jusqu'à 500 litres d'eau. Il faut dire qu'un mégot contient 4500 substances chimiques dont 93 sont toxiques. Ammoniaque, arsenic, cyanure, la liste des substances qui se propagent dans l'océan fait froid dans le dos.

Il était donc plus que temps pour les municipalités d'agir, aussi bien pour la santé des baigneurs que pour la préservation de la nature. Nul doute qu'à l'avenir la liste des plages passées sous le label "plage sans tabac" devrait s'allonger.

Par Carole Guidon
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.