Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

50 plages du sud de la France victimes de marée noire

50 plages du sud de la France victimes de marée noire
Photo: L’île de Porquerolles

Il semble que la collision entre le navire Tunisien Ulysse et le navire Chypriote Virginia, le 7 octobre 2018 au large de la Corse, soit responsable de la pollution de près de 50 plages du sud de la France. Si l'hypothèse est à confirmer – et des tests sont en cours pour déterminer avec certitude les responsables – les 49 plages touchées par cette pollution aux hydrocarbures sont toujours fermées au public.

Entre Sainte-Maxime et Carqueiranne (dans le Var), des galettes d'hydrocarbures se sont échouées sur les plages, touchant ainsi 11 communes du département. Cette pollution a déclenché l'activation du plan Polmar (pour Pollution Maritime), qui prévoit un nettoyage des plages par des individus formés et une harmonisation de la collecte des déchets toxiques en vue de leur analyse et de leur destruction.

Ce sont ainsi plus de 150 personnes qui se retrouvent chaque jour pour dépolluer les plages, vêtues de leurs combinaisons protectrices, de leurs gants et de leurs seaux. Un travail colossal, qui pourrait prendre plusieurs mois, selon les dires du préfet. La préfecture met d'ailleurs en garde les potentiels promeneurs qui trouveraient des galettes de pétrole. Il ne faut pas les toucher, mais plutôt "informer leur mairie, les services de police ou de gendarmerie ou les sapeurs-pompiers".

Pour l'instant, l'inquiétude majeure se trouve du côté des Calanques de Marseille. Le Parc National des Calanques s'est dit prêt à intervenir à tout moment, si ses côtes venaient à être touchées par de la pollution aux hydrocarbures. Plusieurs résidus ont déjà été observés sur le littoral de l'île des Embiez et les responsables du site témoignent de leurs craintes. Le littoral rocheux est difficile d'accès, du fait de la physionomie des Calanques et les opérations de nettoyage peuvent donc s'avérer très compliquées dans la zone.

Si certaines nouvelles rassurantes concernant la zone de la collision sont à noter, avec un pompage réussi et un volume de carburant dans l'eau réduit à moins de 2%, on craint toujours l'arrivée de nouvelles boulettes de pétrole sur les nombreuses plages touchées par cet accident.

Par Mickael
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.