Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Les méduses, celles qui piquent et celles qui ne piquent pas

Elles sont moches, elles sont flasques et elles sont venimeuses. Les méduses effrayent et c'est peu de le dire. Rarement un animal aura ainsi traumatisé autant de personnes venues prendre du bon temps sous le soleil. Pourtant, la méduse peut aussi être parfaitement inoffensive. Démonstration.
Les méduses, celles qui piquent et celles qui ne piquent pas
Photo: Mark J P – Un panneau sur une plage d'Hawaï

Apparues il y a des millions d'années, les méduses sont les mal aimées de la mer, surtout lorsqu'elles se mettent à envahir la côte où l'on vient passer tranquillement ses vacances d'été. Plus connues pour apporter une véritable dimension au fameux adage « qui s'y frotte s'y pique », les méduses ne vous veulent pas toutes du mal.

Les méduses et leur venin

On trouve des méduses dans tous les océans du monde, dans les eaux tropicales mais aussi dans les eaux tempérées et froides. Ce sont généralement des prédateurs carnivores qui se nourrissent de petits poissons et crustacés qu'elles capturent en les paralysant de leurs tentacules.

Leur venin vient de leurs nématocytes eux-même contenus dans des cnidocytes, les cellules urticantes des méduses. Ces cellules sont comparables à de petites capsules équipées d'un micro aiguillon et de micro filaments urticants, prêts à empoissonner tout ce qui exciterait la cellule.

Certaines méduses, comme la Carukia barnesi, sont totalement recouvertes de cnidocytes, ce qui les rend spécialement dangereuses.

Les méduses qui piquent

La douleur provoquée par une piqûre de méduse varie selon l'espèce. Si certaines piqûres se font autant sentir que celles d'un moustique, d'autres vous feront vivre l'enfer sur terre. La méduse la plus venimeuse du monde, la Chironex fleckeri également connue comme étant la « main de la mort », est capable de tuer un être humain en une poignée de minutes. Son venin s'attaque directement au cœur et au système nerveux.

Parmi les plus dangereuses également, la Carukia barnesi, citée plus haut, dont la piqûre provoque des douleurs musculaires, des vomissements, une accélération du rythme cardiaque et un œdème pulmonaire. Le hic avec cette méduse est qu'elle est minuscule (30 mm de diamètre maxi) alors que ses tentacules peuvent atteindre un mètre de long !

La méduse commune, elle, est plus « gentille ». Sa piqûre laisse au pire une inflammation et une vive douleur mais sans plus. Certaines personnes y sont même insensibles.

Les méduses qui ne piquent pas

Les méduses ne sont pas toutes redoutables, certaines se contentent juste de proliférer sans faire de mal à personne.

Un exemple avec le rhizostoma également appelé le poumon de mer. Toute en nuance de bleu, c'est une grosse méduse de 60 cm absolument inoffensive pour nous. Elle est d'ailleurs dépourvue de tentacules.

Il existe même un lac, le Ongeim'l Tketau (plus communément appelé le lac aux méduses) où pullulent des méduses non venimeuses (plus de 8 millions pour être exact). Ce lac est situé aux Palaos en Micronésie, dans l'archipel inhabité des îles Chelbacheb. On peut donc y nager sans danger même si les images ont de quoi donner froid dans le dos.

Un lac du même acabit existe à Bornéo, sur l'île de Kakaban. Il grouille littéralement de méduses inoffensives pour l'homme. De quoi se réconcilier avec ces petites bêtes.

Enfin, en cas de piqûre, sachez que la méduse se mange : une bonne occasion pour vous venger...

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 25/09/2014
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.