Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Ecoplage garde le sable

L’érosion des plages est un problème commun à tout le littoral. Une société nantaise a pourtant la solution pour maintenir le sable à sa place...

Ecoplage garde le sable
Photo: Ecoplage.fr

Quelle que soit leur situation géographique, les façades maritimes sont victimes du phénomène d’érosion, dû au balayage des plages par les vagues. Conséquences : des parties humides stagnantes font leur apparition, les fondations des remblais se découvrent... La plage des Sables d’Olonne, en Vendée, s’est ainsi abaissée de 1,30 mètre en l’espace de 25 ans, en perdant près de 1000 m3 de sable chaque année.

Pour remédier à ce fâcheux problème, l’entreprise Ecoplage a développé un procédé, mis au point par l’institut géotechnique danois, luttant contre l’amincissement de la couche de sable. Son principe est simple : lorsque les vagues déferlent sur la plage, l’eau s’infiltre dans le sol en déposant les particules de sable en suspension. Elle s’écoule ensuite dans un drain, enfoui en profondeur, et passe dans un puits collecteur avant d’être renvoyée dans l’océan par une canalisation. Le sable, lui, a été fixé sur la plage.

Depuis que la plage vendéenne a installé ce système en 1999, près de 20 000 m3 de sable ont été récupérés entre le bas et le haut de la plage. Ces résultats encourageants ont un coût : 726 000 € d’installation et plus de 16 000 € de fonctionnement annuel. La ville de Saint-Raphaël, dans le Var, utilise également cette technique. Elle pourrait bien faire d’autres émules dans une région où les plages perdent 50 cm à 3 m chaque année.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.