Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Une poubelle flottante contre la pollution marine

Une poubelle flottante contre la pollution marine
Photo: Seabin Project

Un projet ambitieux a été lancé sur Indiegogo par deux Australiens : The Seabin Project, une poubelle flottante opérationnelle conçue pour réduire la pollution marine.

La Seabin (littéralement poubelle des mers) est une structure composée d'une poubelle immergée qui aspire tous les déchets passants à portée, qu'ils soient solides (sachets plastiques, gobelets, etc.) ou liquides (huile, fioul, détergents, etc.). La poubelle est reliée à une pompe électrique ainsi qu'à un sac qui va capturer les débris et déchets qui ont été aspirés. Les liquides pollueurs, eux, seront ensuite séparés de l'eau avant que celle-ci, nettoyée, ne soit rejetée dans la mer. Une fois le sac à déchets plein, il suffit de le remplacer et le tour est joué.

La Seabin a comme avantage de pouvoir fonctionner de manière ininterrompue, 24h sur 24 et 7 jours sur 7, et d'être autant compatible à l'eau salée qu'à l'eau douce. Pete Ceglinksi et Andrew Turton, les inventeurs de la Seabin, comptent également recycler le plastique récolté par leur invention pour créer d'autres Seabin. Une sorte de cercle vertueux, en somme.

D'un autre côté, la poubelle des mers n'est pour l'instant efficace que sur de petites zones (marinas, ports, ou lacs) et nécessite un ponton ou un quai pour fonctionner. La Seabin n'est également efficace que par temps calme.

Nos deux inventeurs australiens avaient besoin de 230 000 dollars pour commercialiser leur poubelle des mers. A la date du 12 janvier 2016, date de clôture de la campagne de crowdfunding, ils ont pu en réunir 267 767 soit environ 244 000 euros. Une belle réussite pour un beau projet !

Voici la vidéo de présentation de cette poubelle des mers :

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs