Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le Titanic devrait reprendre du service en 2018

Publié le 29/03/2016

Le Titanic devrait reprendre du service en 2018
Photo: N@ncyN@nce

Un homme d'affaire australien s'apprête à se lancer dans la construction d'une copie-conforme du tristement célèbre Titanic, plus d'un siècle après le naufrage du navire, connu comme l'une des plus grandes catastrophes maritimes.

L'idée de construire un navire copie-conforme du mythique « Titanic » a longtemps été un vieux serpent de mer. Cela dit, et après des années d'attente, le projet semble enfin prendre forme sous l'impulsion de Clive Palmer, homme politique australien et accessoirement magnat du secteur minier. Il ne devrait pas donc avoir trop de mal à réunir les 500 millions de dollars nécessaires au financement de ce projet pharaonique.

Pour ce faire, il a décidé de confier la construction du navire à un chantier naval chinois sachant que les plans seront élaborés, en amont, par la compagnie anglaise Blue Star Line qui s'est engagée à reproduire fidèlement les plans du navire original. Dans ce sens, James Mc Donald, le directeur marketing de la firme en question, a ajouté que les modifications concerneront uniquement les améliorations technologiques tels que les systèmes de navigation ou encore les radars numériques qui devront être intégrés au navire pour répondre aux normes de sécurité contemporaines.

L'autre changement notable concernera l'itinéraire qui sera emprunté par le navire lors de ses futures dessertes. En effet, le Titanic était censé rallier New-York à partir du port anglais de Southampton, avant qu'il ne chavire dès son baptême de mer au large de Terre Neuve en Atlantique nord. Mais sa réplique sera, pour sa part, amenée à transporter les passagers entre le Jiangsu, en Chine, et Dubaï où la firme anglaise Blue Star Line a d'ores et déjà conclu des partenariats.

Le nombre de passagers pourra atteindre les 2400 personnes, sans compter l'équipage de 900 professionnels qui leur sera dédié. Selon leur budget, les clients auront le choix entre 840 cabines réparties sur trois classes. La construction du bateau ayant déjà commencé, ce dernier devrait effectuer sa première desserte maritime en 2018, soit plus d'un siècle après le naufrage du Titanic le 15 avril 1912.

Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs