Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La ville de New-York va avoir droit à sa plage publique

La ville de New-York va avoir droit à sa plage publique

Pour satisfaire une soudaine envie de plage, les New-Yorkais n'ont jusqu'ici le choix qu'entre Coney Island et Rockaways. Au printemps 2023 cependant, ils pourront simplement faire un saut de puce dans le West Side de Manhattan, et profiter de la première plage publique de l'arrondissement.

Pensée par les architectes de chez James Corner Field Operations, cette future plage sera incluse dans le parc de l'Hudson River et se situera dans le quartier de Meatpacking, plus précisément à son extrémité ouest, dans la péninsule de Gansevoort.

L'endroit, un ancien parking à camions-poubelles du Département sanitaire de la ville de New-York, est pour l'instant laissé à l'abandon. Au terme d'un investissement de 70 millions de dollars cependant, il devrait accueillir plusieurs types d'infrastructure à même de combler les New-Yorkais : un terrain de football bordé par un pré salé, une promenade pour chiens incluse dans une très large zone verte, des tables et chaises pour pique-niquer (avec vue sur New Jersey s'il vous plaît), mais aussi un dock à kayaks et, bien sûr, une plage de sable donnant sur la rivière Hudson. En tout, ces nouvelles installations feront un gigantesque nouveau terrain de jeu rectangulaire de 2,2 hectares, ouvert au public.

Mais si hors de l'eau, tout a l'air d'être au point, dans l'eau, c'est une autre paire de manches. Le futur parc a beau s'annoncer comme un spot pour les kayakistes, il reste qu'entre les rejets d'usines et les déversoirs à égout, la qualité de l'eau de la rivière Hudson laisse plus qu'à désirer. En janvier 2021 par exemple, un organisme testant régulièrement la qualité de l'eau dans la ville, la Citizens Water Quality Testing Program, a qualifié d'inacceptable le niveau de bactéries fécales retrouvées dans des échantillons d'eau collectées, justement, coté West Side.

De son côté, l'Hudson River Park Trust, le collectif gérant le parc de l'Hudson River, prévient : le parc ne contrôle pas la salubrité de l'eau et ne peut ainsi pas dire si l'on peut y nager ou non. Malgré cette plage publique, il est donc plus que probable que beaucoup préféreront encore endurer plusieurs heures de train pour pique-niquer et plonger dans une mer propre à Coney Island.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs