Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Il y a désormais officiellement 5 océans sur Terre

Il y a désormais officiellement 5 océans sur Terre

Combien d'océans compte la Terre ? Mine de rien, la question dérange et divise pays comme scientifiques. Depuis juin 2021 néanmoins, on peut considérer le débat comme clos avec la reconnaissance de l'océan Austral par la National Geographic Society.

Jusqu'ici, l'existence d'un cinquième océan en plus des océans Atlantique, Pacifique, Indien et Arctique, ne faisait l'objet d'aucun consensus. Cet océan "fantôme" n'était alors reconnu que par le United States Board on Geographic Names (organisme américain chargé de la nomenclature géographique) ; par la National Oceanic and Atmospheric Administration (la NOOA, l'équivalent outre-Atlantique de l'Ifremer) ; et par une partie des pays membres de l'Organisation hydrographique internationale. Pour réellement faire l'unanimité et achever d'avoir une existence officielle, il lui manquait encore la reconnaissance de l'importante National Geographic Society (NGS), chose désormais faite depuis le 8 juin 2021, Journée mondiale de l'océan.

La NGS est une organisation américaine non gouvernementale et non lucrative créée en 1888. Œuvrant aujourd'hui pour "inspirer le désir de protéger la planète", elle s'est donnée pour mission de diffuser le plus largement possible les connaissances géographiques et, ainsi, dessine des cartes depuis 1915. Jusque-là, l'organisation n'avait eu que peu d'égard envers l'océan Austral. Elle le marquait bien sur ses cartes, mais avertissait sur sa non-existence officielle. Ce qui lui a fait changer d'avis ? Des découvertes scientifiques toujours plus précises qui ont fini par démontrer que les eaux n'y étaient pas qu'une extension des océans Indien, Pacifique et Atlantique. Elles possèdent leurs propres caractéristiques et méritent donc d'être considérées indépendamment.

L'océan Austral est délimité par le courant circumpolaire antarctique. Il s'agit du plus fort et du plus rapide courant marin du monde, coulant d'ouest en est tout autour de l'Antarctique (débit : 150 millions de m³ par seconde). Ce courant isole en quelque sorte les eaux de l'océan Austral, leur permettant d'être plus froides et moins salées que les eaux à l'extérieur. Cette séparation permet également à une écologie différente d'exister, avec une faune et une flore marine endémique à l'océan Austral.

Au-delà de son écosystème, le nouvel océan est également unique en bien des points : c'est le seul à être en contact avec 3 océans différents, à entourer complètement un continent et à être délimité par un courant marin.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs