Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Permis bateau : offrez-vous l'évasion en pleine mer

Pour naviguer près des côtes ou se lancer dans un tour du monde, toute conduite d'un bateau à moteur de plus de 4,5 kilowatts demande un permis. Il en existe deux types: côtier et hauturier, chacun avec ses conditions et épreuves à réussir avant de s'engager sur les eaux marines.
Permis bateau : offrez-vous l'évasion en pleine mer

S'évader en mer, rencontrer des animaux marins, explorer le littoral et la flore maritime, le tout sur son propre bateau, à la barre, tel un vrai capitaine. Tout cela sera possible, une fois le permis de bateau de plaisance réussi. Celui-ci vous donnera toutes les connaissances nécessaires pour survivre dans l'imprévisibilité des eaux.

Choisir le type de permis selon ses besoins

Pour partir en mer sur un bateau de plaisance à moteur de plus de 4,5 kilowatts (6 chevaux), il existe deux types de permis : le permis côtier et le permis hauturier. En fonction du voyage que vous programmez, l'un ou l'autre est à privilégier. Le plus simple et le plus rapide à obtenir est le permis côtier, mais il a des limites. Bien qu'il vous permette de conduire un bateau de jour comme de nuit et sans limitation de puissance, il vous fixe aussi des zones à ne pas dépasser. En effet, en mer, sur les lacs ou les plans d'eaux fermés, vous ne pouvez pas vous éloigner à plus de 6 milles d'un abri, soit environ 12 kilomètres.

Si vous voulez vous aventurer sur des horizons plus larges, alors le permis hauturier sera plus adapté. Il vous donne la possibilité de voyager au-delà des 6 milles autorisés. Vous pouvez donc traverser mers et océans, où le vent vous emmène. De plus, vous n'avez aucune limite sur le volume et la puissance de votre navire.

Il existe pour cela de nombreux bateaux-écoles, parfois au sein d'organismes de loisirs. Le permis bateau fait ainsi partie des activités aquatiques de Sport Découverte. Notons que les deux permis évoqués ici sont des permis de plaisance, utiles pour vos propres sorties en mer. Si votre but est de piloter à titre lucratif, un navire marchand par exemple, vous devez être un capitaine professionnel qualifié, avec le brevet adéquat.

Les conditions pour passer son permis bateau

Vous devez être âgé de 16 ans minimum pour passer le permis côtier et de 18 ans pour l'extension hauturière. Cette dernière n'est accessible que si vous possédez déjà un permis côtier. Entre 14 et 16 ans, il est aussi possible de conduire un bateau de plaisance, à condition d'appartenir à un organisme affilié à une fédération sportive agréée, avec l'encadrement et la surveillance nécessaire.

Afin de fixer une date d'examen, vous devez remplir un dossier d'inscription et l'envoyer à la délégation à la mer et au littoral par courrier recommandé. Ou alors, vous pouvez réaliser la démarche auprès d'un centre de formation spécialisé qui enverra à votre place votre dossier à la délégation.

pilote bateau

Les épreuves à réussir pour pouvoir naviguer

Dans un premier temps, le permis côtier vous demandera de réussir un examen théorique : un questionnaire à choix multiples de 30 questions, avec une marge de 5 erreurs admises. Une fois vos connaissances testées, débute la formation pratique, qui doit être passée dans les 18 mois qui suivent la réussite du test théorique. La pratique dure 3h30, dont deux heures à la barre. Après cela, vous recevez une attestation de réussite. Cette attestation constitue un titre provisoire de conduite valable un mois, dans l'attente de la délivrance du permis définitif, que vous recevrez par courrier.

Uniquement après avoir obtenu le permis côtier, vous débloquez le droit de passer le test pour obtenir le permis hauturier. Celui-ci se déroule en une seule épreuve théorique de navigation, contenant une épreuve de carte, un calcul de marée, deux questions portant sur les aides électroniques à la navigation, deux questions de météorologie et une question de réglementation sur le matériel de sécurité. Le tout dure 1h30. Pour être reçu, le candidat doit obtenir un résultat d'au moins 10/20, avec une note de 7/12 à l'épreuve sur la carte.

Par Kristin MyPublié le 28/11/2020
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs