Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le matériel essentiel pour pratiquer le kitesurf

Le kitesurf est un sport grisant, mais vu de loin, l'étonnante variété d'équipements nécessaires à sa pratique a parfois de quoi donner le tournis. Heureusement, il ne s'agit là que d'une complexité de façade, car entre les ailes, les planches ainsi que les incontournables éléments de sécurité, il n'est en fait pas si difficile d'y faire le tri.
Le matériel essentiel pour pratiquer le kitesurf

Le kitesurf, aussi connu sous le nom de flysurf, est un sport de glisse qui allie les sensations du surf avec celles de la voile. Pour se faire, le kitesurfeur utilise une planche pour glisser sur l'eau et une voile pour se faire tracter dessus. Entre ces deux éléments essentiels se trouvent plusieurs éléments assurant contrôle et sécurité au pratiquant.

L'indispensable planche de kitesurf

Une planche de kitesurf est d'emblée plus petite que sa cousine utilisée en surf. On y trouve cependant plusieurs tailles qui conviennent à différents poids et niveaux, mais aussi à différentes utilisations. Pour ceux découvrant ce sport, les conseils des sites spécialisés sont unanimes : mieux vaut commencer avec une planche dite "directionnelle". Elle est plus grande et plus large que la moyenne des boards, chose qui lui confère une très bonne flottaison ainsi qu'une grande stabilité que les apprentis riders apprécieront sûrement. D'ailleurs, si vous aussi vous débutez, n'hésitez pas à découvrir sur un site spécialisé comme The Corner Shop tout le matériel de kitesurf qu'il vous faut pour débuter : aile, planche, harnais, accessoires, etc.

Une fois les bases maîtrisées, les débutants pourront s'orienter vers des planches courtes dites "twin-tip". Ces dernières sont taillées pour les figures et les sauts, car plus maniables, et sont donc idéales pour apprécier à leur juste valeur les balades à grandes vitesses sur l'eau. Et une fois confirmés, les kitesurfeurs pourront choisir une planche selon leurs affinités : la planche "Big Air" pour ceux aimant profiter des vents forts pour faire des sauts de 10 m et plus ; la planche "wakestyle" ou "freestyle" pour ceux qui enchaînent les figures newschool ou oldchool ; ou encore la planche de freeride pour ceux affectionnant la pratique du même nom.

kitesurf

Choisir la bonne aile de kitesurf

L'aile, appelée aussi la voile, ou encore, plus rarement, le cerf-volant, est l'élément tracteur du kitesurfeur. Il en existe plusieurs sortes avec, là encore, des voiles spécialement destinées à des pratiques précises. Si vous débutez, ne vous attardez pas dessus puisque votre premier souci sera avant tout d'avoir de la stabilité. Pour cela, préférez une aile ayant une grande portée au vent et peu de puissance comme les voiles de type delta. Et si vous comptez vous y mettre de manière sérieuse, vous pouvez aussi investir dans une aile hybride delta en évitant tout de même les grandes tailles qui sont dures à manœuvrer (à partir de 12). En effet, ce type de voile est relativement facile à dompter, mais délivre aussi petit à petit son potentiel à mesure que vous évoluerez. Un bon investissement à long terme en somme.

Pour le reste, les ailes de vagues sont à réserver aux experts du freeride sur les rouleaux, tandis que les pros du wakestyle lorgneront plutôt vers les voiles Open-C. Quant aux adeptes du "déhooké" (la traction se fait non plus sur le harnais, mais sur les bras), ils aimeront certainement les ailes C-shapes.

Les essentiels barre et harnais

La barre est l'élément qui permet de piloter l'aile. Pour ce faire, cette dernière est reliée à la première par 2, 3, 4, voire 5 lignes. Accroché à la barre, via ce que l'on appelle un chickenloop, se trouve le harnais. C'est également un élément essentiel du kitesurf puisque c'est lui qui supporte l'entièreté de la traction de l'aile.

Le type de harnais pour débutants assure un très bon maintien et se porte comme une culotte, d'où son nom : le harnais culotte. Les plus aguerris, eux, préfèrent les harnais dorsaux qui les laissent plus libres de leurs mouvements.

kitesurf

Les autres matériels de kitesurf

Comme au surf, selon les latitudes où l'on pratique, le port d'une combinaison peut être utile au kitesurf. En complément et en cas de pratiques extrêmes, un gilet antichoc peut également être nécessaire. Dans la plupart des cas cependant, on lui préfère le gilet de flottaison.

Le casque est très utile contre les grosses chutes, mais également contre les retours de planche. En effet, comme au surf toujours, les boards de kite peuvent être équipés de leash pour éviter de les perdre en cas de chute. L'ennui, c'est que cet accessoire a la fâcheuse tendance de faire revenir la planche comme un yoyo vers la tête du kitesurfeur. Bien sûr, pour limiter les ennuis, il est possible d'opter pour un leash enrouleur, mais, prudence, le risque zéro n'existe pas.

Le leash d'aile, enfin, est destinée à la voile. Pour des raisons de sécurité en effet, le chickenloop peut être facilement largué, très utile dans le cas où le rider se retrouve en position dangereuse à cause de son aile. La voile se retrouve ainsi libérée, mais peut être récupérée grâce à son leash.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 21/08/2022
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs