Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le business du recyclage des coquilles et des coquillages

Les coquillages constellent nos plages, mais aussi nos poubelles, là où atterrit ce qui reste des huîtres, des moules et autres ormeaux une fois nos festins achevés. Mais saviez-vous qu'au lieu de les mettre aux ordures, de nombreuses idées permettent de valoriser ces coquilles vides ? Des idées souvent créatives qui ont de quoi largement inspirer.
Le business du recyclage des coquilles et des coquillages

Si les bienfaits des fruits de mer sur la santé sont indéniables, il faut bien reconnaître que ces mollusques que l'on adore gober pour les grandes occasions génèrent pas mal de déchets. Généralement, on s'en débarrasse sans état d'âme, mais c'est une erreur. La coquille d'un mollusque est en effet une excrétion de carbonate de calcium, un exosquelette à la fois très solide et, comme son nom l'indique, riche en calcium. Des propriétés très intéressantes, tant pour les entreprises que pour les particuliers, qui peuvent les utiliser pour faire beaucoup de choses.

Transformer les coquilles en objets du quotidien

Les projets anti-gaspi autour des coquilles de fruits de mer sont nombreux et pour certains, très créatifs. La marque bretonne Malàkio, par exemple, a réussi un bel exemple d'éco-conception en trouvant le moyen de fabriquer une quantité impressionnante d'objets aux textures variées, grâce à un matériau breveté composé à 60 % de coquillages recyclés. Planches à découper, cadres pour miroir, présentoirs ou encore sous-verres, les possibilités sont nombreuses.

La marque Friendly Frenchy, elle, est moins prolifique, mais tout aussi engagée. Cette société française fabrique des lunettes avec non seulement des coquillages, mais également des carapaces de homards. Plus étonnant encore, l'artiste-chercheuse Lucile Viaud a trouvé le moyen, après 18 mois de recherche, de faire du verre marin avec des coquilles d'ormeaux. En résulte une très jolie gamme de vaisselles baptisée "Glaz".

Dernier exemple : l'entreprise EtNISI se sert de coquilles de moules ou d'huîtres broyées pour fabriquer d'élégants carreaux anthracites, des porte-savons, des pots de crayons et même des tables basses.

Du coquillage en poudre comme adjuvant

Réduites en poudre, les coquilles de mollusque sont une ressource précieuse dans l'industrie. En peinture, elles servent de charge et donnent de la consistance aux compositions tout en améliorant de façon 100 % écologique les caractéristiques chimiques et physiques du mélange. Certains procédés permettent même d'en tirer une peinture blanche destinée aux toitures et qui permettent, en réfléchissant la chaleur, de lutter contre le réchauffement climatique.

Un coquillage enfin, c'est aussi de la nacre, une matière très prisée en cosmétique pour ses particularités esthétiques évidentes. Cette industrie exploite également les propriétés antioxydantes, régénératrices et cicatrisantes de cette substance.

coquille d'huitre

Recycler les coquillages chez soi

Nul besoin d'avoir les moyens d'une entreprise pour recycler ses restes de Saint-Jacques au lendemain de Noël. On peut par exemple mélanger les coquillages entiers ou pilés à de la terre, afin de nourrir les plantes du jardin et surtout celles du potager. Ils apportent beaucoup de calcium ainsi que quelques oligo-éléments essentiels qui vont soutenir les végétaux dans leur croissance. Cela, ajouté au fait qu'ils rendent la terre plus perméable et facile à travailler, fait des coquillages un excellent amendement pour améliorer la terre. Attention en revanche aux plantes calcifuges comme le bégonia ou l'azalée, qui ne supportent vraiment pas de pousser dans un sol alcalin.

Autre idée de recyclage pour les coquillages : les moudre pour complémenter l'alimentation de votre basse-cour. Canards, poulets, mais aussi pigeons, le calcium contenu dans les coquilles va amplement aider à leur bonne santé, sans compter le fait que les poules se mettront à donner de magnifiques œufs qui seront encore plus nourrissants.

Enfin, vous pouvez également vous servir de coquilles d'huîtres ou de moules broyées pour en faire un paillage qui va non seulement limiter l'évaporation, mais aussi maintenir la fraîcheur au sol et éloigner limaces comme escargots.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 09/09/2022
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs