Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Une plage disparaît d'un coup en Australie

Une plage disparaît d'un coup en Australie
Photo: capture vidéo Rainbow Beach Helicopters

Des magiciens ont déjà réussi à faire disparaître la Tour Eiffel ou la Statue de la Liberté. Mais ont-ils déjà réussi à faire disparaître une plage ? Si l'on avait affaire à David Copperfield, on serait rassuré, parce qu'en général il rend ce qu'il fait disparaître. Mais dans le cas présent, la disparition de la plage est définitive.

Le forfait s'est déroulé dans l'Etat australien du Queensland, au nord-est du pays. C'est à proximité de la péninsule d'Inskip Point, à 250 km au nord de Brisbane, que se situait ladite plage. Le 24 septembre 2018, en effet, une partie importante de la plage a tout bonnement disparu, comme le montrent les images prises par Glen Cruickshank depuis son hélicoptère.

La profondeur de la dépression est de 7,5 mètres, ce qui a provoqué la disparition de pas moins de 300 mètres de plage. Fort heureusement, personne ne s'y trouvait et aucune victime n'est donc à déplorer.

Qui est donc le voleur de plages ? Certains évoquent une doline, autrement dit l'effondrement d'une cavité souterraine entraînant l'affaissement du terrain situé au-dessus. Cependant, le géologue Peter Davies, cité par abc.net, affirme qu'il s'agit d'un glissement de terrain occasionné par courant rapide qui longe la côte et qui "mange" le sable situé sous la surface.

Ce n'est cependant qu'une demi-surprise. Au moins deux événement semblables ont déjà eu lieu à cet endroit dans les trois dernières années. En 2015, un effondrement de 200 mètres avait emporté des tentes, des caravanes et autres remorques. En 2016, un autre effondrement de moindre importance a également eu lieu à proximité.

Peter Davis prédit que ce phénomène ne sera pas le dernier. Un autre géologue, Allison Golsby, avait déjà déclaré en 2015 qu'il n'était pas exclu que la péninsule d'Inskip Point finisse par disparaître en totalité ! Conclusion : si vous voulez poser votre serviette à Inskip Point, dépêchez-vous !

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.