Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un voilier intelligent dévoilé par une start-up française

Un voilier intelligent dévoilé par une start-up française
Photo: dejablu916

La société française Kara Technology, basée à Saint-Sylvain-d'Anjou dans la région d'Angers, a dévoilé en fin d'année 2017 un bateau surprenant. Connecté et intelligent, le navire communique avec son capitaine et est même capable de faire des manœuvres tout seul comme un grand.

Le système a pour la première fois été présenté lors de la 22ème édition du WEF, le World Electronics Forum, qui a eu lieu en octobre 2017 à Angers. Malicieusement baptisé EVA pour "Equipement de Voyages Automatisés", il parvient à rendre un navire intelligent grâce à un écosystème complet d'appareils et de capteurs gérés par une intelligence artificielle.

Le bateau en démonstration lors du WEF était un voilier modifié de chez Allures Yachting. Ivain Bignonnet, fondateur et gérant de Kara Technology, le présentait comme le tout premier bateau de plaisance connecté du monde. Il embarquait 130 capteurs récoltant toute une foule de données en temps réel. L'intelligence artificielle les consolide ensuite pour les transformer en informations pertinentes pour l'utilisateur. Météo, eaux usées, réservoir, présence sur le navire, tout devient alors consultable directement depuis une table tactile (commercialisée par la société), une tablette ou, plus simplement encore, une montre connectée. L'utilisateur pourra même se connecter aux caméras du bateau pour surveiller ce qui se passe à son bord.

Mais ce n'est pas le plus étonnant. D'une simple commande, on peut aussi demander au bateau de trouver le meilleur endroit pour jeter l'ancre. Il va alors recouper toutes les données disponibles (GPS, force du vent, carte des fonds marins, cartographie AIS, marnage, etc.) avant d'exécuter tout seul, en pilote automatique, la mise à l'ancre. Pendant ce temps, libre à vous de faire autre chose comme préparer les sandwichs pour la plage par exemple. En cas de pépin, le navire identifiera tout seul le problème et avertira le capitaine. Il pourra même lui indiquer où il pourra effectuer les réparations.

EVA est un système dimensionnable à tout type de navire de plaisance, qu'il soit à voile ou à moteur. Il a nécessité deux millions d'euros, investis dans la recherche et le développement, ainsi que 11 brevets pour voir le jour et devrait être commercialisé d'ici deux ans tout au plus.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.