Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un selfie sur cette plage vaut-elle vraiment la peine de mort ?

L'histoire a fait le tour du web : prendre un selfie sur la plage thaïlandaise de Mai Khao, plus précisément sur la zone située en continuité de l'aéroport de la ville, serait désormais passible de la peine de mort...

Longue de 11 km, Mai Khao Beach a ceci de particulier que 400 mètres de son littoral se trouvent dans l'axe de la piste de l'aéroport international de Phuket. Les avions y volent donc en rase-mottes pour atterrir et pour décoller, un impressionnant ballet qui a tôt fait d'attirer les touristes en mal de sensations fortes. Leur activité favorite ? Se prendre en photo en donnant l'air de toucher les gros avions volant près du sol. Une pratique qui rappelle celle sur Maho Beach et qui est devenue si populaire qu'elle a alarmé Wichit Kaeothaithiam, le chef de l'aéroport.

Wichit voit en ces centaines de touristes gesticulants une distraction pour les pilotes. Devant le risque de crashs, surtout que certains n'hésitent pas à utiliser des drones, il a confié que des mesures allaient être prises, incluant l'interdiction d'accès à cette partie de la plage et l'instauration de la peine maximale pour les contrevenants. Petit problème, "peine maximale" est synonyme de "peine capitale" en Thaïlande. Le raccourci a donc été facile...

La nouvelle a commencé à apparaître sur quelques sites locaux : les selfies sont désormais punis de mort à Mai Khao Beach ! Puis, les médias s'y sont mis: Foxnews, New York Post, Yahoo!, tous ont contribué à répandre la fausse nouvelle et à alimenter le buzz. Au final, l'Autorité du tourisme de Thaïlande a dû monter au créneau pour calmer tout le monde.

Selon elle, le chef de l'aéroport n'a jamais voulu dire que les amateurs de selfies de Mai Khao allaient être exécutés. Les seules personnes encourant la peine capitale sont celles qui tenteraient délibérément de faire se crasher un avion ou d'entraver les performances des pilotes, pas celles qui se prennent en photo dans la zone interdite. Pour autant, si les contrevenants ne risquent pas la peine de mort, les sanctions n'en restent pas moins particulièrement sévères : une amende de 40.000 bahts (1.155 euros environ) pouvant être assortie de 20 ans de prison maximum. Voilà qui devrait dissuader les éventuels photographes amateurs.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.