Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Un drôle de poisson filmé près d'Hawaï

Un drôle de poisson filmé près d'Hawaï

Les parties les plus méconnues de notre planète ne sont ni la forêt amazonienne ni le continent antarctique, mais bien les grandes profondeurs océaniques. Celles-ci comportent leur lot d'animaux pour le moins étranges, qui sont chaque année soit découverts, soit redécouverts tant ils sont difficiles à observer. Le 20 septembre 2018, une vidéo publiée sur le compte YouTube du navire scientifique E/V Nautilus montre un étrange animal. Celui-ci semble gonflé, ressemblant à un ballon. Quelques instants plus tard, il se dégonfle jusqu'à être complètement filiforme !

L'animal en question n'est pas réellement inconnu. Il est même décrit depuis 1882 sous le taxon de Eurypharynx pelecanoides, plus connu sous le nom de "grandgousier-pélican" pour les allergiques au latin. Si son existence est donc connue depuis longtemps, ses caractéristiques et son mode de vie le sont beaucoup moins. Et pour cause : il vit en zone bathyale (autrement dit près des côtes, jusqu'à 2000 m de profondeur) et abyssale (le plancher océanique, 4000 à 5000 m en général).

En l'occurrence, le grandgousier-pélican a été aperçu jusqu'à présent entre 500 et 7600 mètres de profondeur. A ces distances, la lumière ne pénètre plus et il est donc difficile d'observer les animaux qui y vivent. On sait néanmoins que ce poisson est dépourvu de vessie natatoire, cet organe qui permet à un poisson de déterminer sa profondeur de nage. On sait également quelle est l'utilité de son étonnante propriété gonflante : il peut mettre dans sa bouche des proies de grande taille, comme un pélican (d'où son nom, comme le monde est bien fait !).

L'E/V Nautilus a fait cette observation à une profondeur de 1425 mètres de profondeur, aux environs d'Hawaï. Ce qui rend exceptionnelle la découverte du spécimen par l'équipe du Nautilus, c'est précisément que l'animal est observé avec une bonne restitution vidéo qui montre précisément sa gonflante caractéristique dans son milieu naturel. Le "monument national marin" de Papahānaumokuākea abrite 7000 espèces marines, dont certaines sont protégées, ce qui n'est néanmoins pas le cas du grandgousier-pélican.

Le Nautilus a déjà gratifié la science de nombreuses découvertes, comme celle de l'USS Independance. Espérons qu'il aura encore d'autres occasions de nous émerveiller !

Voici la vidéo de cette étonnante rencontre sous-marine :

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.