Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Un bateau fantôme apparaît près de la Birmanie

Un bateau fantôme apparaît près de la Birmanie

Les histoires de bateaux fantômes sont connues : il s'agit de navires qui réapparaissent des années après leur disparition, sans équipage et loin de leur dernier emplacement connu.

Un de ces bateaux a été retrouvé le 27 août 2018 par des pêcheurs birmans. Il s'agit du Sam Ratulangi PB 1600, un porte-conteneur battant pavillon indonésien, long de 177 mètres et mis en service en 2001. La dernière fois qu'il a été aperçu, en 2009, il se trouvait à proximité de la ville de Tainan, à Taïwan, si l'on en croit le site Marinetraffic.com. C'est la police birmane qui a signalé sa découverte le 31 août 2018, échoué sur un banc de sable de la mer d'Andaman, à 11 km de la capitale birmane Rangoun.

La police birmane a fait son enquête. Il s'avère que ce bateau n'était pas si fantôme que ça et son capitaine devait tenir davantage de Mr Bean que de Casper. Après inspection du bâtiment, la police a déclaré n'y avoir trouvé ni équipage ni cargaison, mais deux amarres rompues. Le navire était manifestement en cours de remorquage, et les câbles se sont cassés en raison du mauvais temps.

Cette hypothèse est corroborée par l'observation des enregistrements radars. Ceux-ci ont permis d'identifier et de retrouver le compagnon de route du Sam Ratulangui à 80 km du lieu de l'échouage : le remorqueur Independence. Celui-ci avait appareillé le 13 août de Jakarta en direction du Bangladesh où se trouve Chittagong, le plus grand chantier de démantèlement de bateaux du monde. Une violente tempête a frappé l'attelage le 26 août et le remorqueur s'est vu obligé d'abandonner le cargo.

Pour le moment, ce qui est advenu du Sam Ratulangi, à présent propriété d'un particulier, entre sa dernière apparition à Taïwan en 2009 et son échouage reste mystérieux. La police birmane poursuit ses investigations.

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.