Vous utilisez un bloqueur de publicits et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entirement gratuit grce la publicit, non intrusive.
Merci de nous soutenir en dsactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icne rouge situe en haut droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Dsactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

New-Jersey : sous la plage, les rails !

New-Jersey : sous la plage, les rails !
Photo: N. Rothhammer Dietrich

Higbee est une plage du New Jersey prisée des amateurs de chiens, de nage, de tranquillité et de nudité. Enfin ça, c'était avant, car le naturisme n'est désormais plus toléré qu'une fois plongé dans l'eau. Et puis il y a la voie ferrée.

Car oui, il y a une voie ferrée sur cette plage. N'attendez pas d'y voir passer l'express de 15h40, car, il y a bien longtemps que ces rails n'ont plus senti le passage d'une locomotive. Cette voie ferrée, le plus souvent enfouie sous le sable de la plage, réapparaît régulièrement. C'est le cas encore cette année, après 4 ans de disparition, grâce aux tempêtes qui ont secoué le Cap May cet hiver.

La voie ferrée de Higbee n'a jamais eu pour vocation le transport de passagers. C'était une voie industrielle construite par la Cape May Sand Company à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Comme son nom l'indique, l'activité de cette entreprise était l'extraction du sable du Cap May, entre les plages de Higbee et Sunset. Le sable était convoyé par cette voie ferrée spéciale longue de plus de 10 km sur des wagonnets pour, entre autres, alimenter une usine de verre située à Milville, à environ 70 km de là. Cet activité a duré jusqu'en 1936.

La voie ferrée de la Cape May Sand Company a été étendue pendant la 1ère Guerre Mondiale par un constructeur de munitions, la Bethlehem Steel. Des tests d'explosions étaient faits dans l'eau et dans le sable, pour des munitions à destination des force alliées des États-Unis, à savoir la Russie, la France et l'Angleterre.

Les curieux doivent se dépêcher d'en profiter : elle seront prochainement à nouveau ensablées pour quelques années ! Enfin, peut-être. Car il semble que la corrosion soit en train d'arriver à bout des traverses qui commencent à se balloter au gré des vagues.

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.