Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Les plages espagnoles connaissent le succès

Les professionnels du tourisme espagnol se frottent les mains : alors que le pays s'efforce de sortir de la récession, la fréquentation des vacanciers n'a jamais été aussi bonne. Plus de 60 millions d'étrangers ont visité l'Espagne en 2013. Des chiffres qui en font la 3ème destination touristique mondiale.

Les régions les plus prisées dans le pays sont celles situées au bord de la mer. Les plages espagnoles connaissent ainsi un regain d'intérêt, comme le souligne Juan Molas, le président de la Confédération des hôtels (CEHAT) : "70 à 80% de nos visiteurs choisissent les destinations de plage".

Tandis que les touristes espagnols diminuent de façon significative, les étrangers affluent par millions. Les Français apprécient particulièrement la Catalogne, tandis qu'Allemands et Anglais se retrouvent plus volontiers dans les îles Canaries. Quant aux touristes Russes, de plus en plus nombreux, ils visitent notamment les Baléares.

Ces visiteurs sont une mine d'or pour les espagnols : ils dépendent plus de 45 milliards d'euros durant leurs séjours ! Au total, le secteur du tourisme génère près de 10% du PIB espagnol.

L'Espagne doit une partie de son succès à l’Égypte qui, en raison des nombreux affrontements dans le pays, connaît une nette désaffection du public. Les professionnels du secteur espèrent désormais que les touristes étrangers quitteront un peu les plages pour découvrir l'intérieur des terres.

Par Guillaume Daveluy
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.