Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Des scientifiques posent le pied sur une nouvelle île !

Des scientifiques posent le pied sur une nouvelle île !
Photo: waagefr (illustration)

On pensait connaître toutes les terres émergées de la surface de notre planète. Comment en effet échapper à la vigilance des satellites d'observation ? Et pourtant… on vient encore de découvrir une nouvelle île !

L'épisode est raconté dans un article du 21 février 2020 du journal scientifique Nature. Le navire scientifique RV Nathaniel B. Palmer naviguait en mer d'Amundsen, dans la baie de Pine Island, pour une mission d'étude du glacier Thwaites, en Antarctique. L'équipage a alors aperçu des rochers dépasser de la surface de l'eau. Surprise : les cartes n'indiquent aucune terre à cet endroit !

L'île en question est suffisamment grande pour être détectée depuis un satellite, mais elle est habituellement recouverte d'une épaisse couche de glace, ce qui lui a permis d'échapper à l'observation depuis l'espace. Peu de navires brisant la tranquillité de ces eaux glaciales, les scientifiques de cette expédition sont par conséquent très probablement les premiers à voir cette île et à y poser le pied.

On ne sait pas encore depuis quand cette île est émergée, le réchauffement climatique entraînant la fonte des glaces. La diminution de la pression de la masse de glace s'exerçant sur la croûte terrestre entraîne une élévation du sol, et il est possible que cette île soit apparue par ce processus. C'est pour cette raison que l'île est devenue un objet d'étude scientifique en elle-même. Elle mesure environ 370 mètres de long pour 150 mètres de large et une superficie de 5 hectares.

Conformément à la tradition, l'équipage du RV Nathaniel B. Palmer a eu le privilège de choisir le nom de leur découverte : l'île de Sif. "Sif" est la déesse de la Terre dans la mythologie nordique. Son époux n'est autre que le dieu Thor. "Thor", comme THwaites glacier Offshore Research, le groupe international d'étude du glacier Thwaites qui a missionné le brise-glace en mer d'Amundsen. On l'a échappé belle : la première option de l'équipage était d'appeler cette île "Pete", du nom de Peter Ness, le premier à l'avoir aperçue.

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.