Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le beach soccer déboule sur les plages

Deux équipes, deux buts, un ballon rond. Ça vous dit quelque chose ? Le beach soccer n'est ni plus ni moins que la version estivale du football. Pratiqué sur le sable, ce sport tout jeune gagne chaque année en popularité.

Autrefois considéré comme un simple loisir pour estivants, le beach soccer est maintenant reconnu comme un sport à part entière. Intense, explosif, fun, les qualificatifs ne manquent pas pour ce sport promis à un bel avenir. Véritable sport de l'été, le beach soccer est naturellement né sur la plage de Copacabana, au Brésil, terre du football et du soleil.

La montée du beach soccer

Dès 1992, deux fédérations prennent en main l’avenir de ce sport encore méconnu à l’époque : l’International Blind Sport Federation et la Beach Soccer Worldwide. Elles vont peaufiner et officialiser les règles, puis organiser des matchs d’exhibitions pour promouvoir leur sport. Des tournois sont ainsi organisés, comme le championnat mondial dès 1995. Le succès est au rendez-vous et tout s’enchaîne pour ce sport de plage.

En 1996, le Pro Beach Soccer Tour est lancé : 60 rencontres étalées sur 2 ans de compétition, avec la participation d’équipes nationales. Les rencontres sont largement diffusées de par le monde et gagnent l’appui de légendes du sport comme Eric Cantona. Cet événement hisse le beach soccer au rang de véritable discipline sportive. La consécration arrive en 2004, lorsque la FIFA prend le beach soccer sous son aile et décide d'organiser une coupe du monde tous les deux ans.

Les règles du jeu

Le beach soccer se joue sur un terrain de 28 × 37 mètres, délimité par des lignes généralement faites en plastiques ou en caoutchouc. Les équipes sont composées de 5 joueurs chacune dont un gardien, et les buts font 2,2 mètres de haut pour 5,5 mètres de large.
Le terrain dispose des mêmes composantes que celui de son grand frère, à savoir des surfaces de réparations, des poteaux de corner et des drapeaux. Les deux sports partagent aussi les même règles concernant la sortie en touche, le corner, les fautes, le coup franc, le penalty et le hors-jeu. La seule différence notable concerne les remplacements : au beach soccer, ceux-ci sont illimités et peuvent intervenir à tout moment. Un joueur déjà remplacé peut ainsi revenir dans le match pour en remplacer un autre.

Un match de beach soccer se joue en 3 périodes de 12 minutes, chacune séparée par une pause de 3 minutes. En cas d’égalité au terme de ces périodes, il y a une prolongation de 3 minutes suivie d’une série de tirs au but, si l’égalité est toujours parfaite au sortir des prolongations.

Enfin, dernier détail qui en fait un vrai sport de plage : le beach soccer se joue pieds nus sur le sable, le port de chaussures est parfaitement prohibé.

Des tournois de plus en plus médiatisés

Ce qui fait le succès du beach soccer, c’est son format explosif. En tournoi, ce sport est très physique et la taille du terrain ajouté à la sécurité qu’offre le sable permettent aux joueurs d’offrir un spectacle technique, acrobatique et riches en rebondissements : les buts sont légions et l’ambiance est électrique.
Le beach soccer a su trouver son public dès ses premières compétitions organisées en Floride en 1993. Le championnat du monde de 1995 n’a fait que confirmer sa popularité naissante. Depuis que ce sport est intégré à la FIFA, sa coupe du monde est disputée par des équipes nationales, de plus en plus motivées pour participer à cette nouvelle version du foot.

En 2008, le beach soccer a été invitée aux jeux olympiques de Pékin pour une démonstration époustouflante devant les caméras du monde entier. La coupe du monde de 2011 s’est quant à elle déroulée sur les plages de Ravenna en Italie. Celle de 2013 aura lieu à Tahiti, symbole de la plage par excellence, ce qui promet de bien belles images et probablement encore plus de notoriété pour ce sport plein de soleil.

Par Guillaume DaveluyPublié le 18/02/2013
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

1 commentaire

Dadidou91

le 14/11/2013

Moyen... Je m attendais a mieux au vu de son placement dans la recherche google chrome : / mais merci quand même ;)

Vous aussi, donnez votre avis !

Il vous reste caractères.