Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Iles Galapagos : l'Arche de Darwin s'est effondrée

Iles Galapagos : l'Arche de Darwin s'est effondrée
Photo: Dag Peak

L'Arche de Darwin, symbole non-officiel des Iles Galapagos, s'est effondrée. Un petit événement en soi qui a ému la localité et la communauté d'avertis qui l'affectionnait particulièrement.

Les Iles Galapagos sont un archipel appartenant à l'Équateur et sont situées dans le Pacifique. Il s'agit d'un groupement de 41 îles de taille très variées, des joyaux de biodiversité accueillant tant une population composite d'oiseaux de mer sur leurs terres, que de larges bancs de poissons dans leurs eaux. Parmi ces îles, il en est une en particulier qu'il était difficile de rater : l'Arche de Darwin.

En réalité plus un îlot qu'une île, l'Arche de Darwin doit son nom à l'exceptionnelle construction naturelle qui s'était érigée à sa surface, à savoir une imposante arche de 43 mètres de haut pour 70 mètres de long et 23 mètres de large. Façonnée par l'érosion du vent et des vagues, l'arche était un incontournable pour les visiteurs venus admirer la beauté de l'archipel, surtout qu'à ses pieds se cache l'un des spots de plongée les plus prisés du monde. Hélas, si sous l'eau, les plongeurs peuvent toujours se régaler à côtoyer des tortues marines, des raies et même des requins-baleines, en surface, l'arche s'est malheureusement écroulée.

L'effondrement s'est produit le 17 mai 2021 à 11h20 exactement, heure locale. Un horodatage curieusement précis, mais facilement explicable : par le plus grand des hasards, des touristes étaient tout simplement présents pile à ce moment-là. Ils ont ainsi pu vivre en direct un événement peu commun, le genre d'expérience qu'on ne vit qu'une fois dans sa vie.

Promis, l'Homme n'est pas à l'origine de la disparition de l'arche. D'ailleurs, poser pied sur l'îlot qui abrite une faune et une flore endémique était (et est toujours) interdit. Non, à l'origine de la disparition de l'Arche de Darwin se trouve tout simplement l'érosion naturelle, ce même phénomène qui l'a sculpté au fil des décennies.

Aujourd'hui, il ne subsiste plus du monument que ses colonnes, toujours debout et reconnaissables. Il n'en fallait pas plus pour que les habitués trouvent un nouveau nom à la désormais arche perdue. Dorénavant, ce sera "Les Piliers de l'Évolution" !

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs