Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un dragon sur une plage normande

Un dragon sur une plage normande

Les blockhaus du Mur de l'Atlantique sont faits pour être à l'épreuve des bombes. Des bombes alliées, certainement, mais pas des bombes de peinture.

Sur la plage de Jonville, face à l'île de Tatihou, au nord de la rade de Saint-Vaast la Hougue, veille l'un d'entre eux, malmené par le temps et l'assaut des vagues. Celui-ci, de couleur béton et maculé de tags, vient de prendre de la couleur. Deux artistes à l'imagination fertile y ont vu l'ombre de Shenron, le dragon de "Dragon Ball Z", le dessin animé phare des années 1980 et 1990 ! Affalé sur le sable, semblant avaler les vagues qui se jettent dans sa gueule, Shenron signe la seconde vie du bâtiment.

Les auteurs du forfait, les artistes cherbourgeois Baby K et Belsea, ont transformé le bunker de béton dans la droite ligne de leur dernières œuvres. Les vestiges du Mur de l'Atlantique dans le Cotentin sont devenus leur terrain de jeux : la Guerre des Etoiles à Urville-Nacqueville, le Sphynx à Biville, l'église de Sainte-Mère-Eglise à Fermanville, et désormais le dragon de Dragon Ball à Réville !

Le duo de trentenaires a un don pour le graff, mais également pour la communication autour de leur œuvre. Pour faire venir l'eau à la bouche des amateurs, les deux chenapans avaient pris soin de publier sur les réseaux sociaux des clichés des boules de cristal. Tout d'abord dans les rues de Cherbourg (peinture sur du mobilier urbain), puis rassemblées sur une plage. Autant d'indices qui indiquaient aux fans que le dragon Shenron s'apprêtait à réaliser un vœu !

L'œuvre des graffeurs, réalisée en l'espace de deux jours, est facilement observable à Réville, face au restaurant "Le Goéland 1951".

Voici la vidéo de sa réalisation :

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.