Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Las Ketchup : Asereje

Le tube de l’été 2002 : trois sœurs venues d’Andalousie enflamment les ondes avec ce titre, mélange de flamenco et de pop (The Ketchup Song), et une chorégraphie plutôt fun.

« Aserejé » est un clip de couleur rouge. Non pour l’obédience politique de son texte, mais en raison du titre de l’album « Hijas del Tomate », du nom du groupe « Las Ketchup » et du père des chanteuses, le guitariste de flamenco Juan Muñoz, alias « El Tomate ».

Les sœurs Lucía, Lola et Pilar Muñoz, originaires de Cordoue en Andalousie, ont formé le groupe en 2002 sans leur sœur Rocío, alors enceinte. Celle-ci se joindra au trio pour le second album du groupe « Un bloodymary ». Une polémique concernant le choix de las Ketchup et du titre « Un bloodymary » pour représenter l’Espagne à l’Eurovision en 2006, conjuguée à une catastrophique 21ème place, a achevé le fiasco du disque et conduit à la dissolution du groupe.

Malgré les déboires du groupe, le titre « Aserejé » restera un grand succès des plages et des discothèques de l’année 2002. Le refrain est, paraît-il, inspiré d’un des premiers titres de rap, « Rapper’s Delight », sorti en 1979. Les paroles d’origine en anglais ont été remplacées par une série d’onomatopées sans le moindre sens. Cette technique nommée « yaourt » est habituellement utilisée par les auteurs lors de l’élaboration de leurs textes pour tester les sonorités. Ici, nul test, mais un rythme enjoué, une chorégraphie très simple et des tonalités espagnoles en ont fait le tube de l’année. Espérons que leur apparition en 2016 à la télévision suédoise soit de bon augure.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.