Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Julien Doré : Les bords de mer

Révélé par l'émission "Nouvelle Star", le chanteur Julien Doré livre ici une vision décalée du bord de mer. Le clip, en noir et blanc, joue avec l'esthétique de la plage, des vagues et de l'écume.

Les télé-crochets sont souvent accusés de produire des artistes formatés qui fondent aussi vite qu’un bonhomme de neige en été. L’exception qui confirme la règle s’appelle Julien Doré.

Gagnant de la Nouvelle Star en 2007, Julien Doré est toujours là près de 10 ans après. Le personnage plutôt décalé a su mettre en avant une vraie personnalité avec des textes recherchés, bien écrits, et ne reposant pas uniquement sur des onomatopées, qualité qu’on aimerait retrouver plus souvent.

Si son succès a reposé sur des reprises auxquelles il a donné un style tout personnel, comme le fameux « Moi Lolita » d’Alizée qui reste son plus gros carton, il a régulièrement atteint des classements plus qu’honorables en France et en Wallonie.

Dans « Les bords de mer », Julien Doré a une fois de plus fait montre de sa géniale originalité. Couché à plat-ventre dans le sable de la plage de Coxyde et léché par le va-et-vient de l’eau qui le recouvre de son écume, Julien Doré exprime son spleen d’une histoire d’amour qui a mal fini. Un spleen assez mystérieux, dans lequel le visage de la femme perdue est qualifié à plusieurs reprises de « tronche ». Une incongruité dans un texte si poétique qui aurait pu, finalement, s’intituler « Ta tronche », tellement l’expression se détache de la chanson.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.