Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Iyaz : Replay

Ce chanteur de R'n'B, de son vrai nom Keidran Jones, a connu un succès mondial avec ce tube. Originaire des Iles Vierges Britanniques, il nous offre ici un clip plein de soleil, tourné sur une célèbre plage californienne.

Iyaz est un chanteur de RnB originaire des Îles Vierges Britanniques. Il s’est illustré par ses tubes « Replay » et « Solo », ainsi que par ses collaborations avec des artistes renommés comme David Guetta. Il a eu l’occasion de faire plusieurs apparitions télévisées, notamment en jouant son propre rôle dans la série « Hannah Montana », avec Miley Cyrus.

C’est en 2009 que sort son titre le plus connu, « Replay », sous forme de single, puis en 2010 dans l’album éponyme. Ce titre a été produit en collaboration puisque le texte a été écrit par Iyaz lui-même, avec la participation de Sean Kingston et Jason Derülo.

Bien qu'un drapeau des Îles Vierges Britanniques flotte au vent à plusieurs reprises dans la vidéo, le clip a été tourné sur une plage de Los Angeles, en Californie, apparemment celle de Venice Beach. Il a à la fois le mérite de vanter le pays d'origine du chanteur, aussi bien que les créatures à la plastique de rêve qui y apparaissent.

Le protagoniste voit défiler dans ses souvenirs et dans sa tête, encore et encore, la mélodie chantante de la fille de ses rêves depuis ce jour où il l’a croisée dans un centre commercial.

Ce refrain qui envahit son esprit « comme un iPod bloqué sur replay » est matérialisé dans le clip par le casque audio vissé sur les oreilles de l’artiste. Si la fille des rêves d’Iyaz est la créature qui l’accompagne tout au long du clip, il est facile de comprendre l’origine de cette « rediffusion » infinie qui le harcèle.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.