Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Les dents de la plage

Voici un pâle remake des célèbres "Dents de la Mer", version plage. Cette fois, le danger ne vient pas de l'océan mais de la plage elle-même. Des requins préhistoriques, coincés sous le sable, se réveillent un jour, dotés d'un bien bel appétit. Oui, ça a l'air assez débile. Avec Corin Nemec, ex-Parker Lewis ne perd jamais.

Et si les requins ne se contentaient plus de croiser au large en attendant de croquer un malheureux nageur, mais venaient carrément cueillir les innocents vacanciers sur leur plage ? Laissez "Les Dents de la plage" répondre avec enthousiasme, mais sans talent hélas, à cette question.

Synopsis

Jimmy Green (Corin Nemec) est de retour dans sa ville natale, sur l'île de White Sands, et, pour marquer le coup, il décide d'organiser une gigantesque beach party sur une plage du coin. Le seul problème est que suite à différents incidents étranges impliquant apparemment un requin, toutes les plages sont fermées jusqu'à nouvel ordre. Qu'à cela ne tienne, Jimmy, qu'une petite arnaque ne fait pas peur, fait venir un requin mort pour faire rouvrir le littoral en prétextant que tout danger est écarté. Sa manœuvre échoue mais est tout de même à l'origine de l'extermination de la vraie menace : un requin préhistorique capable de se mouvoir sous terre. Le requin mort, tout le monde se retrouve tout naturellement à la plage pour faire la fête, néanmoins, ce que les habitants ne savent pas, c'est qu'il y avait bien plus qu'un seul requin...

La plage dans le film

Le film a été mis en boîte à divers endroits du comté de Los Angeles en Californie : dans la ville de Santa Clarita déjà, à Malibu aussi, dont on peut voir quelques plages, et sur Santa Catalina Island, une petite île qui fait partie de l’archipel des Channel Islands.

Si l'on ne présente plus les plages chaudes et ensoleillées de Malibu, les îles Channel sont moins connues. Il s'agit d'un archipel de 8 îles situées au large de Los Angeles, dans l'océan Pacifique, et dont l'île de Santa Catalina, 194 km², est la seule à accueillir une population permanente et urbaine. S'y trouve la station balnéaire d'Avalon où se déroule la majeure partie de l'action du film. Environ 1 million de touristes viennent chaque année visiter Santa Catalina et l’île est surtout célèbre pour accueillir un troupeau de bisons et pour avoir été le théâtre d'un incroyable record de plongée pour l'époque (1962) : 313 m, réalisé par Hannes Keller.

Anecdotes et détails croustillants

Corin Nemec, l'acteur jouant le rôle de Jeffrey Green, est l'interprète principal de la série des années 80 "Parker Lewis ne perd jamais". On l'a également vu dans 3 saisons de la série de science-fiction "Stargate SG-1".

"Les Dents de la plage" lorgne sans vergogne du côté du cultissime "Les Dents de la mer" de Steven Spielberg, allant jusqu'à copier la construction de ses personnages : le shérif qui a perdu sa famille, le vieux loup de mer chasseur de requins, le maire qui refuse que les plages soient fermées, etc.

Inutile de dire que le film est un nanar en puissance : jeux d'acteurs pénibles, effets spéciaux ratés, pitch tiré par les cheveux, ses défauts sont nombreux. Mais curieusement, il a tout de même su attirer la sympathie d'un certain nombre de cinéphiles qui l'ont trouvé divertissant, à l'image de ce commentaire : "Il est tellement mauvais qu'il en est devenu drôle".

Fiche d'identité du film

Acteurs principaux : Corin Nemec, Brooke Hogan, Eric Scott Woods, Gina Holden, Edgar Allan Poe IV
Scénario : Cameron Larson
Réalisation : Mark Atkins
Production : Rogue State, Little Dragon Productions, Remember Dreaming Productions et The Cartel
Pays d’origine : États-Unis
Date de sortie en France : 31 juillet 2012
Genre : Épouvante
Lieux de tournage : Californie
Durée : 1h31

Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.